agriculture au camerounLa  Banque Mondiale et le Ministère de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire (MINEFAT) du Cameroun vient de signer ce mardi 16 décembre 2014 un accord approuvant le crédit d’un montant de 100 millions de dollars destiné à financer le PIDMA ou projet d’investissement et de développement des marchés agricoles au Cameroun.

A propos du PIDMA

Le programme PIDMA a commencé depuis le mois de mars 2013 en collaborations directes avec le conseil des administrateurs du groupe de la Banque Mondiale. Etant une initiative du gouvernement camerounais, de l’Association internationale pour le développement (AID), et de la Société financière internationale (SFI), il a pour but, celui d’améliorer la production et la compétitivité des chaînes de valeur du maïs, du manioc et du sorgho au Cameroun. Encore faut-il rappeler que le PIDMA a été conçu suivant le modèle d’Agro-business et va permettre de renforcer les relations directes entre les producteurs et les acheteurs. Outre l’accroissement de l’offre et la valeur ajoutée des produits agricoles, ce projet vise également à améliorer la sécurité alimentaire et satisfaire les demandes en produits agricoles de l’Agro-business.

Le but du financement

Suite à l’accord fait entre la Banque Mondiale et le MINEFFAT du Cameroun, le prêt va permettre à 120 000 agriculteurs – hommes et femmes- d’approvisionner les grands acteurs de l’agro-industriels tels que Nestlé et Guiness. Cet argent va également leur permettre d’augmenter leurs rendements et de créer de nouvelles valeurs ajoutées avec leur production. Selon Gregor Binkert, directeur des opérations de la Banque Mondiale au Cameroun, le programme PIDMA va leur permettre d’augmenter leurs revenus et d’assurer leur sécurité alimentaire. Ce projet va s’étendre d’une durée de 5 ans et sera appliqué dans 5 zones agro-écologiques au Cameroun.