Dans le continent Africain aux jours d’aujourd’hui, il est très évident de se rendre compte à  quel point le e-commerce devient de plus en plus monnaie courante. Il n’y a pas qu’AFRIBABA qui s’y active par ses services de qualités pour ce qui d’acheter et de vendre localement. On pourrait également parler d’AFREECOM, une plateforme de qui permet d’effectuer des achats entre l’Afrique et l’Europe.

Fondée par Fatou Traore une sénégalaise résidant à Paris( france), Afreecom permet d’effectuer des achats sur des sites marchands de l’occident et de se faire livrer en Afrique , particulièrement dans la zone UEMOA à laquelle appartient des pays tels que  la Côte d’Ivoire, le Burkina-Faso, le Sénégal, le Mali…(bientôt le Bénin, Djibouti…).

Selon son fonctionnement, parraport à la plateforme AFRIBABA qui est un “carrefour” local ou se rencontre vendeurs et acheteurs, Afreecom est un moteur de recherche qui réunit les produits de plusieurs cyber-marchands partenaires tels que PriceMinister, Amazon, Marks & Spencer, Dorothy Perkins qui proposent des millions de produits accessibles. Il leur permet ainsi d’acheter sur les sites marchands occidentaux et de se faire livrer.

Fondatrice d’Afreecom

Pour ce qui est de la livraison, la fondatrice répond “Nous nous appuyons sur nos points relais présents dans plusieurs villes en Afrique ; ces partenaires de proximité sont chargés de recevoir et de contrôler les marchandises qui doivent être expédiées ou livrées. Nos transitaires et transporteurs se chargent de l’enlèvement et de l’acheminement par voie maritime ou aérienne.Le client est prévenu de la disponibilité de sa commande au point relais, il n’a plus qu’à se présenter avec une pièce d’identité et la référence de sa commande.”

Grâce aux partenariats avec FEDEX, DHL, Afreecom à la possibilité d’effectuer des livraisons un peu  partout en Afrique. Des produits tels les jouets, électroménagers , multimédia… en provenance d’Europe sont disponible sur ce site et peuvent être expédiés à partir de ces agences.