Sunday, March 3, 2024
HomeAfribabaE-commerce: serait-il possible d'effectuer des achats en ligne sans risque ?

E-commerce: serait-il possible d’effectuer des achats en ligne sans risque ?

En Afrique aujourd’hui, le e-commerce se trouve bel et bien en plein essor. En rapport avec les données en terme de chiffre, au Sénégal par exemple seulement en 2015, 1 million de Sénégalais ont eut à effectuer des achats en ligne. On voit nettement que les consommateurs sénégalais se familiarisent un peu plus avec les plateformes de commerce électronique. Au nombre des acteurs de ce secteur d’activité dans cette contrée de l’Afrique figure la start-up AFRIBABA présente dans près de 54 pays ou encore waystocap. Ce qui fait leur particularité est que,celles-ci contribuent à la promotion des paiements en ligne sécurisant, ce qui rend le recours au e-commerce beaucoup plus aisé.

Avec AFRIBABA Sénégal par exemple, les paiements en ligne sont possible avec des opérateurs tels que Visa, MasterCard, Wari, Orange Money, Joni Joni, Paypal, PayDunya . On pourrait citer également WaystoCap qui ambitionne de participer à l’intégration et la simplification du trading/e-commerce sur le continent.

Mode de Paiement en ligne sur AFRIBABA Sénégal

Dans l’interview qui a été réalisé par  Éco-Emploi à l’endroit de la PDG et fondatrice de WaystoCap Niama El Bassunie  dont le thème porte sur la contribution par les entrepreneurs africains aux initiatives qui accéléreront les aspects liés au paiement en ligne, il ressort ce qui suit:

Éco-Emploi : Malgré la présence de grands acteurs, le e-commerce peine
à décoller dans certains pays d’Afrique. Quels sont les freins ?
Niama El Bassunie : Effectivement, avec une population jeune et en pleine croissance, appelée «génération internet», le continent connaît depuis déjà plusieurs années un essor rapide ; ce qui explique l’intérêt et une présence importante de grands acteurs du e-commerce. Le continent devrait connaitre une croissance significative dans les années à venir ; mais pour capter ce potentiel, des freins devraient être levés concernant l’écosystème du e-commerce, notamment liés au mode de paiement, au changement d’état d’esprit vis-à-vis du «virtuel» (là où les gens ne croient qu’au «toucher»), ainsi que la fragmentation en termes de chaîne logistique et d’infrastructures. Pour faire face à ces challenges, à mon sens, les entrepreneurs africains devront contribuer à des initiatives qui accéléreront les aspects liés au paiement en ligne et ainsi poser les bases du développement du e-commerce au niveau du continent.

Qu’est-ce qui a motivé votre choix de cibler tout le continent à travers votre plateforme ?
Tout a commencé il y a quelques années, après avoir quitté le monde du conseil en management à Londres, quand je me suis lancée à mon propre compte. Du jour au lendemain, je me suis retrouvée à Conakry où j’ai commencé à comprendre comment nous, en tant qu’Africains, pouvons nous-mêmes changer les choses afin de contribuer au développement de notre continent.
Ces 8 mois passés à Conakry ont été une expérience, non seulement enrichissante au niveau personnel, mais cela a aussi été le début de l’aventure qui a abouti à WaystoCap.
WaystoCap a comme vision d’être une «marketplace» B2B qui facilite le trading entre le continent africain et le reste du monde.
Les tendances économiques, démographiques et de consommation montrent que le marché africain constitue une véritable opportunité de croissance ; une population jeune combinée à un esprit entrepreneurial est un atout. Nous sommes convaincus que la prochaine vague d’innovation et de développement viendra de l’Afrique dont nous voulons faire partie.
Il est vrai que nous avons focalisé nos efforts dans un premier temps sur l’Afrique de l’Ouest ; cependant notre vision a toujours été d’adresser l’ensemble du continent avec le même modèle. En effet, l’objectif est double : (i) capter cette opportunité à l’échelle africaine et (ii) participer à l’intégration et la simplification du trading/e-commerce sur le continent.

Plusieurs acteurs du e-commerce continueront de s’intéresser d’avantage au continent pour proposer des sites de ventes en ligne tout en œuvrant à la sécurité des transactions financières.

 

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular