station energieConscient des problèmes d’accès à l’électricité dans les zones rurales africaines, Station Energy mène un projet innovant destiné à alimenter en énergie solaire les zones les plus reculées et moins équipées d’Afrique. Etant un outil d’inclusion économique, la startup est capable de générer de nombreuses activités comme le commerce, l’éclairage, la location de batteries, d’espaces froids et d’accès à internet.

Une solution innovante d’Alexandre Castel

Tout comme son nom l’indique, Station Energy s’inspire du modèle d’épiceries africaines et de stations-service. C’est une solution innovante  pour les zones rurales de l’Afrique subsaharienne, et dont l’objectif est d’y développer un réseau franchisé permettant de traiter l’accès à l’énergie et aux services de base.  La startup est fondée en 2011 par Alexandre Castel, un ingénieur niçois issu de l’école des Mines de Douai et sortant de HEC Paris en Management du développement durable et entrepreneuriat social. Il a effectué plusieurs stages en Afrique comme en Angola, Burkina Faso et au Sénégal. A son retour d’Angola où il a fait des rencontres avec plusieurs entrepreneurs, Alexandre a fondé Station Energy avec deux associés ayant chacun des réseaux et des expériences différentes.

Un modèle économique facilement exploitable

station energie senegal

Station Energy est doté de systèmes fiables et appropriés aux conditions locales, climatiques et sociétales des pays africains tels que le micro-réseau, les systèmes de pompage solaire, kits scolaires et diverses installations autonomes. La startup permet ainsi d’apporter de l’électricité aux habitants et de louer des batteries aux villageois les plus éloignés. Parmi ses plus grands avantages, cet outil innovant est capable de couvrir la demande d’électricité de l’ensemble de la population locale, en fonction de ses besoins et moyens. L’intégration et l’installation de solutions techniques pour les acteurs de développement, comme les ONG ou institutions publiques, font partie de leurs activités principales

1 COMMENT

  1. C’est une très belle initiative. Espérons que le projet pourrait s’étendre partout dans les zones enclavées d’Afrique.

Comments are closed.