Le sport le plus populaire et le plus pratiqué sur la planète est régie par une Organisation qu’est la FIFA (Fédération Internationale de Football Association). La FIFA regroupe ainsi toutes les confédérations  des 5 continents. Chaque fédération ayant la possibilité d’organiser une compétition continentale. Pour le cas du continent américain on parle de la Copa America (regroupant les pays Sud-Américains) de la Conmebol regroupant le reste des Amérique. Le déplacement de cette compétition sur le sol des USA se justifie par le fait qu’il s’agisse du centenaire du plus vieux tournoi de foot au monde. Comme autre innovation elle réunira seize équipes, au lieu des douze participants habituels. Six sélections de la Concacaf ont ainsi été invitées : le Mexique, les Etats-Unis, le Costa-Rica, la Jamaïque, le Panama, et Haïti. Espérons que cette édition verra enfin le ralliement des deux confédérations américaines en une seule.copa-america-stars

Respectant son statut de plus ancien des tournois de foot, l’édition de cette année regorge  de nombreuses sensations, découvertes et surprises. Pour commencer, le Chili d’Arturo VIDAL succèdera t-il à lui-même après son organisation et son tout premier sacre à l’édition de 2015 ? On peut également dire que l’évolution de l’Uruguay, le recordman de victoires en Copa América (15), sera très comprise. Car le bulletin de santé de Luis Suarez n’est pas rassurant. Victime d’une blessure musculaire à la jambe droite lors de la finale de la Coupe du Roi, le Barcelonais ne devrait pas pouvoir débuter le tournoi avant le troisième match de poule. Ce qui laisse donc un peu de champ ouvert aux autres buteurs de pouvoir s’exprimer. Et qui parle de buteur en Copa América parlera forcément de la super star du ballon rond Lionel MESSI. Bien qu’évoluant en Argentine et en vertu de son statut, ce dernier n’a jamais rien gagné avec la sélection nationale. Sélection qui a attend d’ailleurs ce trophée depuis 1993 ; c’est dire que la disette est très longue ! De l’autre côté, l’autre étoile de la compétition qui n’est autre que le brésilien NEYMAR a été appelé à la rescousse pour aider son pays à remporter le seul trophée qui manque à leur palmarès : les Jeux Olympiques. La Seleçao aura donc fort à faire, d’autant plus que les vedettes telles que Thiago Silva, David Luiz, Oscar, ou Roberto Firmino seront eux aussi absents selon les choix du coach. Le pays de Romario espère tout de même ne pas être  éliminé piteusement comme l’an dernier en quarts de finale par le Paraguay. Et enfin, il faudra aussi compter sur le Mexique grand habitué de la compétition. Ceci au regard de sa performance moyenne et aussi du fait que c’est la vitrine en terme de nonbre pour ce qui est des ressortissant ssur Amérisains vivants aux USA. Et aussi sur le pays organisateur qui n’est malheureusement pas reconnu comme une terre de football.

Rappelons que la Copa America est née en 1916, avec comme recordman en terme de trophées sont successivement l’Uruguay (15), l’Argentine (14) et le Brésil (08). En outre, nous aurons deux rencontres en ce jour d’ouverture qui opposeront à 22:00 le Costa Rica au Paraguay, puis à 02:30 les USA face à la Colombie.