Sunday, June 16, 2024
HomeAfriqueCAF : L’Ultime Chance de ISSA HAYATOU

CAF : L’Ultime Chance de ISSA HAYATOU

C’est un grand vent qui souffle en ce moment du coté d’Addis-Abeba où l’Afrique s’apprête à élire le prochain président de la confédération africaine de football. Dans la course à cette élection nous avons bien évidemment deux principaux protagonistes à savoir le camerounais Issa Hayatou candidat à sa propre succession. On rappelle que ce dernier se représente à ce poste pour sa huitième fois successive. Et en face de lui son redoutable adversaire le malgache Ahmad Ahmad, actuel président de fédération Malgache de Football.

A la veille de cette élection, il faut dire qu’aucune autre élection n’avait encore suscité autant d’engouement et de mouvement. Les deux candidats semblent user de tous les moyens pour s’attirer le plus de soutiens possible. Ahmad de son coté semble déjà s’être rassuré du soutien de la quasi-totalité des fédérations membre de la COSAFA regroupant les quelques 14 fédérations de l’Afrique Australe.  Quant à son rival, Issa Hayatou habitué du fauteuil de la CAF, il agit plutôt en véritable stratège. Car il aligne derrière lui de grands soutiens comme le Nigéria qui  après quelques rumeurs démenties, offrir tout son soutien au président sortant pour lui permettre de bringuer un huitième mandat successif. Une idée que ne partage pas du tout son compatriote Samuel Eto’o Fils ancien Lions indomptable. L’ancien capitaine des Lions Indomptables pense qu’il est temps de renouveler les choses et d’apporter un nouveau souffle pour une redynamisation des organes. Ainsi, il demande à Issa Hayatou se retirer en toute humilité.

Malheureusement cette déclaration du quadruple ballon d’or ne semble pas vraiment avoir une très grande influence sur l’élection de Issa Hayatou. Car ce dernier aurait une très grande longueur d’avance sur son adversaire si l’on se fie aux statistiques. Mais cela n’exclut pas un renversement de la situation au regard de la campagne menée jusqu’ici par le candidat malgache. Même si l’on concède l’expérience des urnes au président sortant, on pourrait bien vivre un tournant de l’histoire à seulement 24h de l’élection. Mais jusqu’ici le suspense reste encore et le mystère plane toujours car il revient désormais aux 54 fédérations réunies en Ethiopie de faire le choix ultime de leur nouveau président.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular