Partager ses émotions ressenties avec son interlocuteur à l’autre bout du monde, c’est le défi  que veulent relever les géants du monde de la communication Google, Facebook, Musk et autres.

Loin d’être une utopie c’est une réalité voire même un défi vous que s’apprêtent à faire ces grands de la planète connectée. En effet, il s’agit de connecter notre pensée à un ordinateur capable d’interpréter nos états d’âmes, et ns humeurs en temps réel.

C’est sans doute l’une des plus grandes réalisations que pourra connaitre notre ère.  Un projet qui tiens vraiment à cœur le patron de Facebook qui dit-il rêve depuis sa tendre enfance de pouvoir déporter les ressentis d’un humain par le biais d’une machine capable de les analyser à l’autre bout du fils, mieux d’un ordinateur à un autre. Il faut dire que des recherches sont menées dans ce domaine depuis un certain temps. Et depuis l’année passée, Facebook ne cesse de multiplier des efforts dans son département secret chargé du programme le Building8. Notamment sous la houlette de John Hopkins, chercheur et concepteur de du bras contrôlé par la pensée humaine. Une invention très qui avait aussi inspiré la création du Neuromoov ou encore le fauteuil commandé par l’esprit humain et qui permettait aux déficients moteurs de pouvoir retrouver une certaine autonomie de leur vie.

L’intelligence connectée ne sera donc plus pour nous une simple magie. Non nous pourrions désormais malgré des kilomètres vivre les mêmes sensations que les autres. Déjà capable de transmettre et de détecter certaines émotions à travers des images et des photos, Google veut cette fois en accord avec les autres géants d’internet, voler vers une télé déportation. Toutefois cette innovation nécessitera quelques prises de risques, car il faudra implanter des capteurs dans le cerveau. Ces derniers devraient donc capter nos émotions et les transmettre à notre ordinateur qui par la suite analysera ces données pour les faire ressentir à son interlocuteur. En attendant bien sûr que le projet ne soit finalisé et mis à disposition des internautes, Facebook nous invite d’abord à découvrir sa nouvelle fonction de géolocalisation  sur son application Facebook Messenger.