Friday, April 12, 2024
HomeEconomieDiezani Alison-Madueke : La nouvelle présidente de l’OPEP

Diezani Alison-Madueke : La nouvelle présidente de l’OPEP

Une grande première dans l’histoire, Diezani Alison-Madueke, la ministre nigériane des Ressources pétrolière est devenue la première femme à diriger l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole ou OPEP.  Étant la première femme élue à la présidence du cartel, Mme Alison-Madueke prendra sa nouvelle fonction à compter du 1er janvier 2015, pour une durée d’un an. Elle aura alors pour mission d’assurer la transparence et la stabilité des marchés pétroliers.

Une carrière dans l’architecture puis au gouvernent

Née la même année que l’OPEP en 1960, Diezani Alison-Madueke a été choisie parmi les 12 pays membre du cartel des pays exportateurs de brut. Mère de deux enfants, elle est originaire du Nigeria et issue de la famille royale. Mme Alison-Madueke a  passé ses études en Angleterre puis aux États-Unis où elle a construit une carrière dans l’architecture. Elle a d’abord commencé dans un cabinet d’urbanisme avant de s’intégrer, en 1992, le SPDC ou Shell Petroleum Development Compagny. En 2006, elle occupait le poste de présidente de SPDC avant de se propulser pour des responsabilités  gouvernementales, d’où sa nomination au ministère. De 2007 à 2008, elle occupait le poste de ministre des Transports puis ministre des Mines et de l’Acier. En 2010, elle a intégré le ministère du pétrole au Nigeria.

Une présence féminine dans l’OPEP

Après la réunion des États membres du cartel, le 27 novembre dernier, le secrétaire général de l’OPEP a annoncé le nouveau poste de Mme Alison-Madueke au poste directive de l’organisation. Encore faut-il rappeler qu’avant de prendre cette poste honorifique, la ministre nigériane se trouvait toujours au sein d’une organisation largement masculine. Pour cette fois, elle aura au sein de l’OPEP, d’assurer la stabilité et la transparence des marchés pétroliers. Elle a également pour devoir de faire en sorte à ce que la production pétrolière sera maintenue à 30 millions de barils par jour, malgré la chute des prix bruts. Alison-Madueke

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular