jeux africains logo3 jours avant la fin des épreuves, le Congo a déjà remporté plus de 20 médailles dont six en or, deux en argent et treize en bronze. En tant que pays organisateur des 11è jeux africains, le pays projette de ramasser le maximum de médailles avec une forte ambition du côté des athlètes.

Une forte potentialité en tennis de table

Après la première édition en 1965, le Congo accueille les Jeux Africains pour la deuxième fois, à Brazzaville, avec de réelles chances de ramasser plus de médailles que prévues. En effet, à part les deux médailles de bronze en poche, Etienne Monga a remporté, le 15 septembre, la 6è médaille d’or au tennis de table, notamment en double mixte. Force est de constater que le tennis de table est une discipline auquel le pays dispose de vraie potentialité. Cela lui a permis de remporter encore des médailles d’or lors des champions d’Afrique des nations que le pays a organisé en 2013. Pour rappel, une équipe de tennismen congolais a déjà passé une année de formation en Chine, ce qui leur a permis de renforcer leur capacité.

Le Karaté, une discipline très maîtrisée

Outre le tennis de table, le karaté fait également partie des disciplines que les Congolais maîtrisent avec un niveau très élevé. Etant déjà des habitués du podium, leur équipe de karatéka a pu améliorer leur niveau grâce à un stage passé en Turquie. Avec deux confrontations individuelles et par équipe avec les Turcs, le Congo a pu obtenir des résultats positifs et rassurants, a affirmé Fiston Moussa, l’entraineur national.

Vu le potentiel des athlètes congolais durant les jeux africains, ils ont de fortes chances de rehausser leurs capacités à l’échelle internationale pour faire la fierté du pays.

jeux africains