Wednesday, May 29, 2024
HomeNewsStartups africaines 2014 : Plus de 200 milliards en investissements

Startups africaines 2014 : Plus de 200 milliards en investissements

startup AfricaOn peut dire que 2014 a été une année fructueuse pour l’écosystème technologique africaine ; une année où une grande majorité de startups ont pu profiter des coups de pouce d’investisseurs importants tels que Omidyar, Orange, Microsoft ou encore Tiger Global Management. Aussi, grâce à divers événements spécialement dédiés aux TIC, tels que Startup Africa, bon nombre d’entrepreneurs africains se sont vus voler de leurs propres ailes pour se lancer dans le marché mondial du secteur numérique. Ayant chacun un but commun, celui de favoriser la promotion de l’entrepreneuriat en Afrique, ces jeunes startups africaines ont pu collecter plus de 200 milliards de Fcfa de fond.

Jumia, parmi les startups les plus brillantes en Afrique

jumia in africaJumia, l’Amazon nigérian du e-commerce, ne cesse de marquer son empreinte dans chaque pays où il est implanté. A commencer au Nigeria puis au Kenya, jusqu’en Côte d’Ivoire et dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest, la start-up nigériane profite pleinement de son succès et de la forte croissance économique en Afrique pour avoir récolté jusqu’à 211 millions de dollars jusqu’en 2014. Parmi ses plus grands partenaires, on retrouve JPMorgan Chase, Summit Partners et Rocket Internet – l’incubateur de start-up mondialement connu.

Le rapport de VC4Africa sur les investissements des startups africaines

VC4Africa, la plus grande plateforme de mise en relation des entrepreneurs avec les investisseurs en Afrique, a récemment publié un rapport sur l’accroissement des investissements dans les startups africaines. Ce dernier a ainsi constaté en 2014 une évolution exponentielle du montant d’investissements estimé à  26,9 millions de dollars, soit le double de celui du 2013 avec 12 millions de dollars. Une telle croissance, selon encore l’étude de VC4Africa, est le fruit de l’évolution des jeunes entrepreneurs africains qui sont tous soifs de technologie et très ambitieux quant à l’avenir du numérique en Afrique. Si 2014 a été pour eux une année favorable pour le secteur TIC africaine, 2015 promet encore d’énormes surprises et d’opportunités.

RELATED ARTICLES

2 COMMENTS

  1. Nos startups en font aussi des records en matière d’investissements, ça prouve déjà que l’Afrique bouge!

Comments are closed.

- Advertisment -

Most Popular