Avec plus de 500 milles cas de personnes atteintes chaque année de cancer, l’Afrique est le continent le plus frappé par cette maladie. Un nombre qui pourrait se voir doubler, voire même tripler dans les années à venir si rien n’est fait dans ce sens.

C’est donc en réaction contre ce taux de contamination toujours croissant que le Dr Kit Vaughan de nationalité Sud-Africaine, a réussi à mettre sur pied son projet baptisé « ACESO ». Qui est une technologie d’imagerie qui permet de faire simultanément de diagnostiquer un malade atteint de cancer et d’effectuer des opérations numériques de mammographie. Cette technologie est donc capable de réduire le taux de mortalité lié à cette maladie, et d’améliorer son traitement. C’est une technologie qui porte très bien ses fruits car il a été cliniquement testé et approuvé par la charte des chercheurs dans le domaine de la médecine. Elle a donc une reconnaissance internationale car protégée par des brevets internationaux reconnus. Les essais ont porté sur un ensemble de 120 femmes atteintes de Cancer et les résultats qui en découlent sont plutôt à encourager.