Les sciences et les techniques ne se donnent aucune limite en matière d’innovations. Surtout lorsqu’il s’agit d’offrir de meilleurs cadres de vie  l’humanité. Des conditions de vie beaucoup plus meilleure et apaisante. C’est sans doute ce défi que veut relever  un groupe de scientifiques japonais. Pour cela ils ont lancé un appel aux dons, qui est un peu moins habituel. Habitué aux appels d’ordre financier, plutôt que de demander, mieux encore de récolter de l’argent, les instigateurs de cette recherche souhaitent plutôt que nous mettons à disposition la puissance et l’énergie non utilisée nos Smartphones au profit des malades du cancer. Un peu compliqué à comprendre surtout que cela relève purement du jargon technique. Mais en effet, les chercheurs japonais réclameraient notre aide pour faire avancer les recherches contre le cancer chez les plus jeunes. Pour cela ils souhaitent utiliser une technique « celle du calcul distribué ». Il s’agit tout simplement de potentialiser la puissance de calcul cumulée de nos téléphones et de nos ordinateurs pour effectuer des simulations afin de mettre au point un médicament capable de traiter les cellules cancéreuses.

Soyez sans crainte pour votre « GSM ». Cette contribue n’affecte aucunement pas votre téléphone. Encore que l’application ne fonctionne seulement que si votre Smartphone affiche plus de 90% de batterie et de plus elle attend que vous soyez connectés) un réseau wifi pour se déclencher. Cela évite donc de consommer des données mobiles de votre téléphone.

Ces chercheurs, qui combattent le cancer infantile, s’appuient sur une initiative globale lancée en 2004 par l’entreprise IBM. Ce projet, le World Community Grid, vise à mettre à disposition de projets de recherche à vocation humanitaire une infrastructure technique facilitant les simulations en exploitant la fameuse technique du calcul distribué expliquée plus haut. Depuis son lancement, il a déjà permis de faire avancer des projets pour lutter contre la dengue, le sida ou encore le virus Zika. Reste plus maintenant qu’à permettre à ces chercheurs de réaliser cette belle découverte en leur apportant notre aide.