Partant du constat de l’UNICEF selon lequel la pneumonie tue un demi-million d’enfants de moins de cinq ans en Afrique subsaharienne chaque année pour ne citer que le cas de cette contrée d’Afrique, la conception de la veste biomédicale baptisé mamaope de l’ougandais  Brian Turyabagye pourrait s’avérer être la solution permettant de diagnostiquer plus rapidement cette maladie afin d’intervenir à temps.

Mamaope est une veste toute particulière en ce qu’elle est biomédicale et intelligente; elle permet de diagnostiquer une pneumonie quatre fois plus vite que les procédés médicaux classiques. Inspiré par le décès tragique de sa grand-mère dut à un diagnostic mal effectué; selon le diagnostique qui avait été effectué, les médecins ont dut détecter le paludisme or, il s’agissait plutôt d’une pneumonie découverte à un stade très avancé au point ou celle-ci en mourut. Dès lors, Brian Turyabagye se mit à rechercher des méthodologies pour diagnostiquer la pneumonie plus rapidement. C’est ainsi qu’il aboutit Mamaope.

Fruit de l’association de plusieurs corps de métiers à l’instar de celui de développeur d’androïde en la personne de Brian Turyabagye, d’Olivia Koburongo ingénieure des télécommunications et chargée de l’incorporation des systèmes, de Besufekad M Shifferaw, ingénieur chargé de fournir l’apport technique nécessaire au projet et d’ Akangumya Viola diplômée de sciences sociales qui est engagée dans la phase pilote du projet auprès des communautés, il en résulte un véritable chef-d’oeuvre utilitaire du domaine sanitaire.

Utilisation de Mamaope

Mamaope tend à développer un dispositif avec un téléphone portable contrôlant le poumon. Cette technologie pourrait être utilisé pour améliorer radicalement  le premier diagnostic de pneumonie. L’accessibilité et la large disponibilité de téléphones portables constitue une plate-forme novatrice pour le développement de capacités de diagnostic médicales simples pour l’utilisation dans le champ, en plus de Ledocta qui est également un allié dans le secteur sanitaire.