end of ebolaLe virus Ebola qui a causé d’énormes désastres économiques, humanitaires et psychologiques, dans certains pays de l’Afrique de l’ouest, a pris fin au Liberia selon l’annonce officielle de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ce samedi 09 mai, à Monrovia. La dernière victime de l’épidémie a été enterrée il y a 42 jours, et depuis, aucun nouveau cas n’a été constaté.

Libéria, désormais hors d’attaque

Un an après  l’apparition de l’Ebola au Liberia, où le virus a fait plus de 10 000 victimes et plus de 4 700 morts, l’épidémie est enfin terminée. Une bonne nouvelle pour le pays, Ellen Johnson Sirleaf, un responsable de l’OMS, et son équipe a remercié le gouvernement et les populations du Liberia pour leur dur labeur et leur courage. Selon l’OMS, il y a 42 jours exactement, la dernière victime est décédée et a été inhumée, soit deux fois du cycle d’incubation complet du virus. Alors qu’Il y a un an de cela, les gens meurent dans les rues de la capitale et les centres de traitement, les soignants et les hôpitaux ferment leurs portes les unes après les autres. Ce combat était une réalisation monumentale pour la Libéria. Toutefois, devant une telle libération, vigilance est toujours de mise.

La Guinée et la Sierra Leone, toujours en proie

Si le Liberia est désormais libre de transmission, ses pays voisins (la Sierra Leone et la Guinée) sont toujours surveillés de près. Selon les informations de l’OMS, de nouveaux cas se présentent encore dans ces pays limitrophes, et de nouveaux symptômes encore plus inquiétants sont sur le point d’apparaitre. Les équipes soignantes affirment que ces cas se présentent différemment chez les survivants, et les plus répandus sont constitués par des problèmes oculaires : larmoiements, sensibilité à la lumière, uvéite, troubles et douleurs oculaires, voire même la perte de vue.

1 COMMENT

  1. Après tous ces temps que le Liberia a vécu dans le cauchemar, c’est partie maintenant pour un nouveau souffle.

Comments are closed.