Sunday, June 16, 2024
HomeAfriqueWallah we can veut réhabiliter des internats pour les enfants défavorisés.

Wallah we can veut réhabiliter des internats pour les enfants défavorisés.

wallah we canWallah we can est une association à but non lucratif, créée par l’entrepreneur tunisien Lofti Hamadi. Actuellement, la restructuration d’internat se trouve au cœur de sa préoccupation, dans le but d’accueillir des enfants défavorisés.

Un objectif d’améliorer la condition de vie des enfants dans les internats

Le projet de réhabilitation d’internats, lancé par Lofti Hamadi, concerne 400 internats. Il a notamment pour objectif, celui d’améliorer les conditions de vie des enfants qui vivent dans les régions défavorisées. Pour rappel, ceci n’est pas l’unique mission caritative œuvrée par l’association. Ses principaux volets concernent aussi l’autonomie énergétique à l’autosuffisance alimentaire, l’amélioration de la question sanitaire et la lutte contre la déscolarisation. Pour rappel, Lofti Hamadi a créé l’association avec l’ambition d’apporter sa contribution pour le développement et la reconstruction de la Tunisie, à travers des œuvres de bienfaisance qui touchent l’enfance et l’éducation. Pour ce faire, l’entrepreneur tunisien effectue de fréquents déplacements dans régions après régions pour visiter des internats confrontés par l’instabilité et le manque de confort. Touché par ce problème majeur dans lequel les élèves endurent, il décide alors d’apporter sa solution pour améliorer leurs conditions de vie, et ce, à travers son association Wallah we can.

Des actions sociales pour la reconstruction de la Tunisie

Noctambule et habitué de la nuit, Lofti Hamadi a aussi un intérêt particulier pour l’action sociale. Avant de retourner dans son pays natal en 2011, il a fait des études en France et s’est installé au Canada où il a vécu pendant de longues années. Du haut de ses 39 ans, cet entrepreneur tunisien a de grandes ambitions et un projet durable sur le tourisme. Il s’est fait ainsi une place importante sur les réseaux sociaux, où il dispose de carnets d’adresses concernant les incontournables de Tunis. Quant à Wallah we can, c’est par le biais de cette association qu’il désire apporter son soutien pour offrir le minimum de confort pour les enfants défavorisés. Il a aussi d’autres projets importants qui consistent à lutter contre la déscolarisation et bien d’autres encore.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular