Thursday, May 23, 2024
HomeHi-TechBlaBlaCar : Lance la nouvelle ligne de covoiturage courte distance

BlaBlaCar : Lance la nouvelle ligne de covoiturage courte distance

Le leader français de location de voitures BlaBlaCar va investir dans le covoiturage, courtes distances. Les abonnés de cette forme de voyage vont devoir s’accoutumer à cette nouvelle initiative.

En fait il n y aura plus une seule application dédiée à ce service mais deux bien distincts qui vont se gérer indépendamment. Pour cette entreprise, il s’agit de se positionner et de délimiter le segment et les différentes zones géographiques qui devront couvrir le covoiturage courte distance.  BlaBlaLines voudrait en dehors de ses services sur des distances considérables, offrir aussi des possibilités à des personnes qui font généralement des trajets type « domicile-travail » de manière constante. Ce sera donc une possibilité pour cette entreprise d’agrandir son carnet d’utilisateurs et de s’attaquer encore plus à un public proche. Il voudrait cependant concurrencer des startups telles que Karos, Citygoo ou Ecov qui font déjà dans le service de covoiturage à distance réduite. Comme déjà avec leur premier service, BlaBlaLines mise encore plus sur l’algorithmique et l’analyse de données pour automatiser la mise en relation des conducteurs et des passagers – alors qu’avec l’offre « historique » de covoiturage longue distance, le choix du conducteur, du prix et du point de rencontre se fait manuellement. Cette envie d’étendre ses services découlent donc d’une enquête menée récemment par l’institut ELABE sur les difficultés de mobilité des français qui empiètent très souvent sur leurs heures d’arrivée au travail. Voulant donc apporter une solution à ce problème car certains demandeurs d’emplois disent avoir refusé des postes en raison des conditions de mobilité, BlaBlaLines apporte quelques innovations. Il y a une interconnexion directe entre les chauffeurs et les demandeurs.

Du côté du conducteur, on indique ses habitudes de déplacement : lieux de départ et d’arrivée, récurrence, parcours privilégié… Le passager peut quant à lui effectuer une recherche entre 1 et 48 heures avant son départ. La plate-forme identifie alors, « dans les 30 minutes », « le bon conducteur ». Cette procédure suppose qu’une ligne de covoiturage soit ouverte sur le trajet souhaité. Il faut pour cela un volume suffisant de conducteurs, ce dans les deux sens.

Toutefois, il n’est pas indiqué que le chercheur de covoiturage soit automatiquement accepté. C’est aux conducteurs que reviennent le dernier en fonction de sa ligne ou encore de la disponibilité des sièges. Et pour mieux organiser le trafic, des lieux de rencontres et stationnement ont été prédéfinis, comme des gares, des places publiques, musées ou encore des arrêts de bus pour mieux faciliter les rencontres. Des tests probants ont déjà été réalisés et les résultats sont très satisfaisants. Maintenant reste à travailler sur une couverture intégrale de tout l’hexagone.

RELATED ARTICLES

1 COMMENT

Comments are closed.

- Advertisment -

Most Popular