Sunday, June 16, 2024
HomeAfriqueStart-up: sommet panafricain organisé au Burkina Faso du 27 novembre au 2...

Start-up: sommet panafricain organisé au Burkina Faso du 27 novembre au 2 décembre 2016

Les start-up étant en plein essor aux jours d’aujourd’hui, il est intéressant de noter avec quel engouement la plus part des acteurs économiques, des chefs d’Etats mènent des actions en faveur de celles-ci, en organisant des concours, ou encore des sommets.

S’agissant des sommets, nous pouvons citer le sommet panafricain qui se tiendra du 27 novembre au 2 décembre 2016 dans la capitale burkinabé. Ce projet est initié par Youth Gain, une organisation panafricaine de promotion de l’innovation créée en 2014 par Armel Ouédraogo auto employé en économie et consultation.des-etudiants-du-programme

Cette organisation est en fait soutenue par le Président de la République Roch Marc Christian Kaboré. C’est belle et bien ce que dénote les propos de son responsable administratif et financier dont  Félix Belem à savoir:

« Nous lui avons présenté en juin l’idée du sommet et depuis la Présidence de la République et le Gouvernement burkinabé sont nos principaux soutiens »

Cette initiative née du Burkina Faso est une preuve que le pays  et surtout son chef d’Etat encouragent les initiatives se rapportant à la création des start-up à Ouagadougou. A cet effet, à la fin d’Août, le Président avait reçu l’équipe de Zakaria Daboné, un entrepreneur de 36 ans qui entend donner un coup de fouet au secteur du transport de marchandises sur le continent.

Un zoom sur ledit sommet permet d’entrevoir au programme la participation des entrepreneurs tels que Thérèse Izay Kirongozi, la promotrice de Robot Roulage Intelligent qui commercialise des robots alimentés par panneaux solaires et qui font la circulation à Kinshasa, Vérone Mankou, le créateur une entreprise qui assemble une gamme de téléphones et de tablettes au Congo, Seydina Hane, le développeur d’une application censée limiter les factures d’électricité ou encore le docteur Tidjane Dall de la plateforme Malisanté qui prodigue des conseils de santé par téléphone.

En fin de compte, le sommet panafricain des start-up rencontre le soutien actif de la Présidence de la République Burkinabé  au point d’espérer la présence de représentants d’une trentaine d’États africains. D’ici là, près de 2 000 entrepreneurs de 20 pays africains y sont attendus massivement.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular