Saturday, June 15, 2024
HomeAfriqueUne Start-up artistique en faveur de l'art Africain!

Une Start-up artistique en faveur de l’art Africain!

L’Afrique  ne se contente pas uniquement d’accueillir en son sein des start-up du e-commerce, du e-business …mais aussi des start-up artistiques; c’est ce que démontre l’entreprise de Touria El Glaoui qui a fondé la première foire d’art contemporain africain à Londres.

Partant du constat selon le quel la scène artistique africaine foisonne de nombreux talents artistiques et après avoir longuement exploré le continent, l’entrepreneuse va exprimer toute sa passion pour cet art à travers ces propos:

“J’étais sidérée en rentrant en Europe et aux Etats-Unis de ne retrouver aucune trace de ce que j’avais vu en Afrique, pourtant le talent que je découvrais était aussi bon en Afrique que dans n’importe quel autre continent!”

A cet effet, elle s’engage à créer un événement qui fera l’écho des artistes afin de valoriser les artistes Africains. En 2013, elle lance la foire d’art contemporain Africaine qui permit de regrouper les travaux de 17 galeries européennes, américaines et mais peu africaines.

En revanche, plusieurs maisons d’art telles que des galeries ce sont vu créer en au sein du continent. Par exemple au Ghana, la première galerie d’art contemporaine “galery 1957”  a été mise sur pied en 2016 par Marwan Zakhem et rencontre un grand succès.

C’est ainsi que le jeune pionnier du mouvement Afrogallonisme Serge Attukwei Clottey (31 ans) dont les œuvres créées à partir de bidons rencontre une réussite dans le commerce à,l’international aura droit à une exposition solo au Los Angeles County Museum of Art (LACMA) en juin prochain. Dautres artistes comme Aboudia, Armand Boua etc… ont également pu tirer un grand profit des travaux de cette entrepreneuse à travers le monde entier.

telechargementRésumé en 1:54 autrement dit 1 continent pour 54 pays repose sur “un événement pour ces artistes contemporains africains qui soit international à Paris” très prometteur qui montre l’intérêt croissant du public pour une scène artistique particulièrement créative qui devait être lancé en novembre 2015 et baptisé l’AKAA (pour « Also Known as Africa ») mais qui a malheureusement été annulé à cause des attentats et qui fait l’objet d’une attente impatiente.

C’est initiative pleine d’enthousiasme de Touria El Glaouipour  pour l’Afrique en plus d’autres entrepreneurs constitue  le reflet d’un continent en plein essor en ce qui concerne la start-up.

 

 

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular