C’est sur le thème: «  Le bilinguisme porte d’accès à une éducation de qualité pour un développement durable » qu’est placée la semaine nationale du bilinguisme cette année 2016. Le bilinguisme est la situation d’une communauté ou se pratiquent concurremment deux langues. Tel est le cas du Cameroun qui regorge le français et l’anglais comme langues nationales. Notre Etat veut donc nous amener à devenir bilingues d’où le titre du bilinguisme au Cameroun.images6

Le programme d’éducation bilingue spécial en expérimentation au Cameroun depuis plus de 5 ans porte ses fruits. La phase pilote a débuté dans 40 établissements publics et privés et les classes spéciales bilingues se portent bien selon les responsables de l’Education. La maîtrise de deux langues favorise l’insertion professionnelle, la poursuite heureuse des études à l’étranger, la recherche scientifique, la professionnalisation des enseignements et le commerce international, pour ne citer que quelques-uns de ses avantages.

Alvine Kemayou, une directrice d’école, suggère que l’apprentissage du bilinguisme s’opère dès la classe de la maternelle. Dans son établissement, la journée du mercredi a été baptisée journée du bilinguisme. Chaque enfant est tenu de s’exprimer dans les deux langues officielles du Cameroun. Un écolier du CM2 renchérit : « le bilinguisme est la capacité de parler couramment deux langues comme le français et l’anglais, l’italien et l’allemand ou le français et l’espagnole ».Les élèves bilingues auraient plusieurs possibilités lorsqu’ils arrivent à l université. Aujourd’hui,  le programme du bilinguisme ne s’arrête plus en classe de troisième mais s’étend jusqu’en classe de terminale voire même jusqu’à la vie professionnelle.

Les préparatifs battent leur plein dans les établissements scolaires primaires et secondaires en attendant l’apothéose le 07 février 2016.