Chaque être humain est unique, mais les traits de personnalité et de physique peuvent être communs aux individus. Nous nous intéresserons au ballonnement de ventre, qui se manifeste par une prise de volume excessive du ventre. Cette situation est très souvent désagréable et douloureuse. Et aussi avoir des conséquences plus ou moins graves : diarrhée, constipation… Comment se manifeste-t-il et comment s’en débarrasser ?

FACTEURS / CAUSES

Le ballonnement est la résultante de divers facteurs parmi lesquels : l’anxiété, la consommation excessive d’alcool, la mauvaise alimentation, la ménopause, la mauvaise digestion…

Le manque d’hydratation : L’eau favorise la bonne digestion et donc le bon transit intestinal. Ce qui permet d’éviter les diarrhées et les constipations. Ces dernières sont généralement dues à une faible consommation des aliments riches en fibres. Car les fibres facilitent la décomposition des aliments. Donc il est conseillé de consommer beaucoup d’eau.

Le stress : Il peut avoir une corrélation avec le trouble digestif. D’autant plus que celui qui est stressé a tendance à manger trop sucré et surtout très rapidement. La relaxation et le calme sont donc à mettre à notre actif. De plus, plus on mange rapidement, plus on avale de l’air et moins on mâche bien les aliments. L’air s’accumule dans le ventre et notre estomac a plus de travail.

Une mauvaise alimentation : Une consommation excessive de glucide et donc de glycogènes n’est pas bonne pour nous. Ainsi qu’une grande consommation de sel. Ces deux aliments favorisant la rétention dans l’organisme. La consommation de certains aliments que sont : les choux, les haricots, les asperges et les produits laitiers. Ils se décomposent en lactose qui contient du gaz. Provoquant donc des maux de ventre, diarrhées et ballonnements.

SOLUTIONS

Connaissant donc les principales causes du ballonnement, nous pouvons proposer les techniques afin d’y remédier.  Nous pouvons dire ici que l’alimentation est la principale arme de lutte contre ce mal. La consommation de gingembre, de persil, et d’ananas sont à maximiser. Le premier est une épice riche en antioxydants qui important pour le bon fonctionnement du tube digestif. Bien qu’il soit déconseillé pour les femmes enceintes, allaitantes ou les personnes qui souffrent de diabète ou de maladies en relation avec le sang. Le second est réputé pour ses propriétés de carminatif. C’est-à-dire qui prévient l’accumulation des gaz, la formation des calculs rénaux et la constipation. Le dernier enfin est un fruit très riche en fibres alimentaires concentrées au niveau de la partie rigide en son centre. Et comme la plupart des fruits, il facilita la digestion, prévient la constipation, etc.