Utilité     de-la-dmp-au-marketing-automation-de-linsight-laction-9-638

La DMP ou Data Management Platform (en Anglais) ou encore Plateforme de Gestion des Données (en Français) est une plateforme permettant de récupérer, de centraliser, de gérer et d’utiliser les données relatives aux prospects et aux clients. En effet, alors que la DMP est issue du monde des médias, son acronyme ne fait aucunement référence au média ou au marketing. Au départ, dans un but de valoriser l’audience  et la vente des médias, les Plateformes de Gestion des Données étaient centrées sur les données de navigation Internet. Elles étaient donc essentiellement utilisées par les agences et les régies publicitaires. Par contre, aujourd’hui, les DMP les plus évoluées intègrent les différents points de contact pour la collecte de données, la personnalisation et le ciblage marketing (site, mobile, email, call center, magasin…). On a alors 3 types de données : Les données dont l’annonceur est propriétaire – Les données issues des campagnes marketing de l’annonceur – Et les données externes collectées par des tiers spécialisés qui peuvent être achetées par les annonceurs. Enfin, il faut avant tout définir les indicateurs clés, en mesurer la performance et déterminer les résultats qu’on attend quant à l’usage de la DMP. Et les résultats obtenus au cours de l’analyse dépendent fortement de la quantité et de la fiabilité des données. Pour illustrer l’usage des DMP, prenons les cas des trois entreprises suivantes : AFRIBABA, le journal MUTATIONS, et les magasins MAHIMA. La DMP pour AFRIBABA peut être la valorisation de son site pour une meilleure vente d’espaces publicitaires. Pour MUTATIONS, il peut s’agir de la création des centres de gestionnaires commerciaux. Et enfin, pour MAHIMA la DMP peut se traduire par une personnalisation de l’expérience client et une meilleure maîtrise de son audience.

Catégories de DMP.

Les Data Management Platforms peuvent être classifiées en trois catégories :

Les connecteurs : Par exemple les éditeurs de logiciels (comme Adobe, Oracle, Teradata…).

Les médias buyers : Qui sont les acteurs d’achat médias qui réactivent les clients inactifs de l’entreprise.

Les qualificateurs d’audience et « Data Exchange » : ils s’adressent directement aux éditeurs et jouent un rôle intermédiaire entre éditeurs et annonceurs.

Pour conclure, un projet de DMP ne se décide pas au hasard.

En effet, il est important de procéder par étapes : étudier d’abord les opportunités et en définir les besoins, puis sélectionner les partenaires technologiques en fonction des objectifs pré-établis, et enfin procéder à sa mise en place. En outre, le service marketing et le service informatique doivent travailler en parfaite collaboration et donc avoir les mêmes objectifs. Enfin, il est important de former ses équipes en interne afin d’être efficace. La DMP offre de nombreuses possibilités marketing, chaque point de contact avec la marque devient une opportunité de collecter et d’actionner la donnée client pour des campagnes et des parcours personnalisés encore plus efficaces. Aussi, avoir un projet DMP est extrêmement intéressant à condition que la coordination et la collaboration entre les différents services sélectionnés soient bien préparées.