Des scientifiques Britanniques seraient en passe de mettre au point un disque dur qui résisterait au temps. Il s’agit d’un disque dur 5D sous forme d’un quartz nanostructuré. C’est un système capable de stocker des quantités de données  assez considérables durant des milliards d’années.

Ce projet réalisé au sein du centre de recherche en Optoélectronique par une équipe de chercheurs de l’université de Southampton veut donc permettre aux utilisateurs du web de conserver leurs mémoires le plus longtemps possible. Un disque de stockage presqu’atemporel, un dispositif qui résisterait à la limite du temps voilà le défie que voudrait relever cette équipe de chercheurs. Et selon les inventeurs, ce disque dur pourrait avoir une durée à long terme d’environ 13.8 milliards d’années. Cette innovation résoudra donc certains problèmes liés au stockage de notamment avec les différents services cloud qui rencontrent très souvent des problèmes de serveurs pour les grandes quantités de données qu’ils sont amenés à sauvegarder.

Ce disque dur de la taille d’une pièce de monnaie consiste à graver les données qui sont par la suite inscrites par un laser de gravure sur une des faces qui la composent. La lecture  se fait à l’aide d’un faisceau lumineux destiné à parcourir et interprète les fichiers avant de les  retranscrire. Cette technique est appelée la lecture en double dimension. Contrairement à ce que propose le disque dur « nouvelle génération » où les informations sont encodées en 5D  grace aux différentes  nanostructures auto-assemblés dans du quartz fondu par des lasers ultrarapides. La lecture est ainsi faciliter garce à un microscope optique et d’un polariseur. Et durant cette phase, différentes types d’informations sont mises à disposition selon la position ou encore l’intensité de la luminosité.

L’avantage de ce disque dur est qu’en plus de sa performance, il est aussi très résistant comparé aux disques durs classiques. Cette nouvelle invention sera donc certainement d’une très grande importance sur tout pour les services d’archivages. Une aubaine pour les historiens et autres musées qui ont enfin la possibilité de conserver à long terme les épopées des temps passés. C’est notre mémoire que nous pourront désormais en tout temps.