Depuis la découverte du foyer de grippe aviaire de type H5N1  dans la ville de Yaoundé au sein du complexe avicole au quartier Mvog Betsi. Des mesures de sécurité et de gestion de crise ont été prises par les autorités publiques afin de circonscrire la menace. Mais un rebondissement est survenu avec l’apparition de ce virus dans la région de l’Ouest Cameroun. Précisément dans la capitale régionale Bafoussam et dans la localité de Bayangam (dans le département du Koung-Khi). La découverte a été faite ce jeudi 26 mai au marché « Casablanca » de Bafoussam suite au décès en chaîne de 26 poulets. Et quelques jours plus tard 1500 poulets trouvaient la mort dans une ferme familiale à Bayangam. C’est ainsi que le Gouverneur de cette région prendra la décision d’abattre et d’incinérer systématiquement les cheptels ; et l’interdiction jusqu’à nouvel ordre de tout mouvement de volaille et des produits de volaille dans les localités concernées ». En complément aux mesures prises par le Ministre de l’Elevage des Pêches et de l’Industrie Animale (MinEPIA). Mesures que nous avions mentionné dans l’article précédent à propos de la grippe aviaire.

Dans la même lancée, nous avons assisté depuis le 03 juin à une effervescence sur l’ensemble du territoire national. Notamment avec la désinfectation des marchés des sept arrondissements que compte le Départemnt du Mfoundi, des saisies et incinération des poulets dans marchés (Villes de Yaoundé, Bafoussam, Ebolowa…). Cette phase de prévention et de désinfectation est prévue sur un mois.

Néanmoins, nous vous proposons quelques règles afin d’éviter toute contamination de sa volaille et de soi-même :

  • Ne recevoir que des poulets de sources sûres, c’est-à-dire qui disposent d’un certificat médical valide ;
  • Limier l’introduction des nouvelles volailles dans son troupeau ;
  • Se faire suivre par un vétérinaire ;
  • Nettoyer et désinfecter constamment les bâtiments et outils de travail ;
  • Interdire toute visite dans la ferme ;
  • Informer les autorités en cas de décès répétés ;
  • Protéger les volailles de la ferme de tout contact avec les oiseaux, rongeurs et animaux errants ;
  • Ne pas consommer ou vendre de volaille malade ou morte, de même que leurs produits dérivés ;
  • Acheter des volailles vivantes et en bonne santé, en bon état ;
  • Faire ses achats dans des endroits propres ;
  • Bien cuire sa viande avant de la consommer.