Sunday, June 16, 2024
HomeAfribabaLE NUMERIQUE ET LES STARTUPS EN ARIQUE : ASTUCES DE DECOLLAGE !!!

LE NUMERIQUE ET LES STARTUPS EN ARIQUE : ASTUCES DE DECOLLAGE !!!

TENDANCES

Tendances

L’Afrique numérique est en effervescence. Au Kenya, en Afrique du Sud, au Nigeria, au Ghana… des startups se créent dans l’agriculture, le commerce, l’informatique, l’éducation, les énergies renouvelables, la santé… Des initiatives dans le sillon de certaines entreprises déjà réputées, telle la plate-forme d’alerte Ushahidi ou M-Pesa utilisée par 12 millions de Kényans pour leurs paiements par téléphones mobiles interposés. Dans le même sillage, le désir d’indépendance des africains vis-à-vis des multinationales est de plus en plus grand. Les idées plus ou moins bonnes et innovatrices naissent de part et d’autres du continent ; à l’instar du site de publication d’annonces 100% gratuit AFRIBABA présent sur l’ensemble du continent. Pour réussir, il faudra avoir la bonne idée, être ingénieux, surmonter les obstacles, et s’adapter à son environnement. Et pour ce faire nous vous proposons les astuces suivantes

. Analyse du marché et de la concurrence.

Très souvent, le dénominateur commun entre les startups est la parution sur un marché, un secteur encore inexploré, ou le moins saturé possible. Etre novateur est donc un facteur clé de succès. Bien que le projet ait de la valeur, l’idée qui soutenue ici en toile de fond ne devrait pas être déjà obsolète ou alors du déjà vu ou entendu.

Analyser la concurrence permettra aussi de définir l’apport pertinent de sa structure sur ledit marché (sa touche personnelle) ; et aussi de déterminer ses forces et faiblesses. Il faudra donc se lancer très tôt afin de marquer sa présence et donc sa notoriété.

. Ne pas être impatient.

En tant qu’entrepreneur, l’on se doit de savoir qu’il n’existe pas de formule miracle en affaire si ce n’est le travail. Il sera donc nécessaire de ne pas contacter énormément d’investisseurs dès le début, surtout si le produit/service n’est pas au point. Il faudra plutôt chercher à s’appuyer ce qui a déjà été fait. Rechercher en permanence les conseils et le suivi des experts ou des expérimentés ; voir même ceux des incubateurs.

. Ne commencez pas seul.

Beaucoup d’entrepreneurs avec leurs raisons toujours justifiées ou pas ont tendance à se lancer seul dans leur projet. Nous dirons ici qu’il va falloir trouver un équilibre dans l’association ou non des personnes (morales ou physique) à son projet. Et surtout, il serait judicieux d’associer des personnes ayant une formation et donc une vision différente de la votre. Par contre, avoir trop de partenaires/collègues au tout début peut faire défaut. Car il sera très difficile d’avoir une gestion optimale de son groupe : ne pas s’éparpiller !

Gérer sa communauté.

Lorsqu’on lance un produit ou un service, il est important de créer une communauté autour de celui-ci, même s’il n’est pas encore abouti. D’où la création d’un Blog, l’utilisation des solutions de E-Commerce et la présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, etc.), qui facilitent la publication et la communication à très grande échelle et en très peu de temps. Et surtout bien évidemment les publications au sein d’un Blog. L’exemple le mieux illustratif est le blog www.afribaba.info qui permet une proximité avec les lecteurs, les clients.

CONCLUSION

Tendances2

Le développement du continent ne peut pas être dissocié de celui du numérique. Opportunité qu’a pu saisir AFRIBABA. Avec la mise sur pieds d’une plateforme permettant aux africains  de réaliser la bonne affaire en un clic. Dans tous les pays du monde, l’accès au numérique favorise une croissance du PIB (Produit intérieur brut). Cette tendance est déjà observée en Afrique. Le marché potentiel est énorme et se confirme au fur et à mesure que les citoyens sortent de la pauvreté absolue grâce à cet outil.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular