YALILa soumission de candidatures à l’édition 2016 du programme « Mandela Washington Fellowship » vient d’être lancée. Ceci est une initiative du président américain Barack Obama, et qui a pour but d’encourager l’entrepreneuriat chez les jeunes africains. L’appel à candidature a commencé depuis le 01 octobre, et les entrepreneurs africains âgés de 25 à 35 ans auront jusqu’au 11 novembre 2015 pour s’y inscrire.

Former les jeunes leaders de demain

YALI fait partie des rencontres annuelles les plus importantes destinées à l’entrepreneuriat des jeunes en Afrique. Chaque année, l’évènement rassemble au moins 500 jeunes des quatre coins du continent avec le même objectif, dont la contribution au développement économique de l’Afrique. L’objectif principal de YALI est en fait de stimuler l’engagement et l’autonomisation des jeunes leaders de demain par le biais d’une formation menée par le président américain, à Washington. Le programme sera notamment axé sur divers secteurs comme l’économie, politique, social et bien d’autres encore. Parmi les critères d’admissibilité, chaque participant doit maîtriser parfaitement l’anglais parlé, lu et écrit, et doit être citoyen et résident en Afrique. La tranche d’âge des candidats admissibles devra être comprise entre 25 et 35 ans au moment de l’inscription. Afin de donner aux nouveaux participants la chance de participer à ce programme, les anciens membres de Mandela Washington Fellowship ne pourront pas renouveler leur participation.

Au programme : business, entrepreneuriat et leadership

Le programme Mandela Washington Fellowship s’étalera entre 6 à 8 semaines et se concentrera beaucoup plus sur les domaines du business et l’entrepreneuriat, le leadership civique et le management public. Les formations se dérouleront dans des universités américaines            où les candidats auront l’opportunité de rencontrer le chef d’Etat américain Barack Obama. Pour rappel, plus de 1000 jeunes leaders de l’Afrique sub-saharienne ont déjà eu la chance d’être formés par YALI entre 2014 et 2015. Pour sa part, durant cette prochaine édition, le Sénégal passe son quota de participation de 15 à 30 jeunes entrepreneurs.