wizzitWizzit est une startup, né en 2002 lorsque le Sud-Africain Brian Richarson a décidé d’utiliser son expérience en tant qu’expert financier pour aider les populations les plus pauvres. Lorsqu’on l’a interrogé pour la première fois concernant son projet, il l’a tout simplement qualifié comme « une banque pour ceux qui n’en ont pas.

La banque à la portée de tous

Brian Richardson a rassemblé une équipe pour chercher un moyen d’utiliser le téléphone portable pour aider les personnes qui ne disposent pas des équipements informatiques ou ceux qui habitent dans des zones reculées sans électricité. Actuellement, Wizzit, c’est 7 millions de bénéficiaires et présent en Tanzanie, au Rwanda, à la Namibie, au Botswana et au Nigeria.

wizzit 1D’après ce banquier : « Sur les 7 milliards d’habitants de la planète, la moitié, soit 3,5 milliards de personnes, n’ont pas de compte bancaire. En Afrique du Sud, 80 % de la population est concernée. Les banques traditionnelles servent les classes moyennes et supérieures, mais elles se détournent des clients les plus simples, car ce segment de clientèle est considéré comme trop onéreux. C’est pour ces personnes qui Wizzit a été imaginé. Au départ, Wizzit est utilisé pour envoyer de façon plus sécurisée de l’argent à des parents en évitant le coût des taxis pour aller à la poste effectuer des transactions. Mais la domiciliation bancaire assoit également une position sociale. Ces nouveaux clients commencent à épargner, puis accéder à des prêts. Puis, ils souscrivent des contrats d’assurance-vie ou médicale. »

Avec le nombre des utilisateurs de Smartphone dans le continent actuellement, l’ambition de Wizzit est de profiter de cette situation pour un nouveau défi technologique. À ce propos même, il a confié qu’« Une nouvelle application va être lancée en Tanzanie, puis en Zambie, en Namibie et au Rwanda ces prochains mois ».