wecyclers lagosWecyclers est une startup qui aide les collectivités à faible revenus d’échanger leurs déchets recyclables pour de l’argent ou d’autres récompenses. La jeune entreprise a remporté un fond de 55 000$ à partir d’une fondation dirigée par Steve Case, le co-fondateur d’AOL. Forte de son dynamisme et ambition, elle a également été sélectionnée parmi les huit startups qui participaient au  Pitch For Lagos, un événement s’adressant aux communautés entrepreneuriales au Nigeria.

Business model : la collecte de déchets recyclables

Wecyclers, dont les fondateurs sont issus de grandes écoles américaines comme Harvard, MIT et Stanford, ont l’objectif répandre la pratique du recyclage au Nigeria. Ils ont comme business model, celui de la collecte de déchets des communautés à faibles revenus, puis les échanger contre des points en fonction de la quantité du déchet recyclable. Ces récompenses peuvent s’agir d’articles ménagers, de nourritures, voire même de l’argent en espèce. Les déchets seront ensuite transportés par Wecyclers par le biais des tricycles, un moyen rapide pour contourner les embouteillages à travers la capitale. L’entreprise aura ensuite à trier tous les articles recyclables du déchet, puis les vendre à des entreprises de recyclage. Pour rappel,                Wecyclers travaille en étroite collaboration avec l’Agence de gestion de déchets de Lagos.

Un meilleur générateur de revenu au Nigeria

Alors que la startup peut être classée comme une entreprise sociale, elle est également axée sur la génération de revenus, et ce, en revendant des déchets recyclables. Encore faut-il rappeler qu’’en Afrique, le marché des métaux et des déchets en plastique est évalué jusqu’à 700 millions de dollars, ce qui pourrait être une véritable opportunité d’affaires pour Wecyclers afin de booster l’industrie du recyclage. Depuis son lancement en 2012, la jeune entreprise a pu récolter plus de 600 tonnes de matières recyclables, avec plus de 6 500 ménages abonnés à son programme. Elle a également créé environ 75 emplois comprenant des cyclistes et des travailleurs d’usines de transformation.