responsive_afribaba

 

En règle générale, on a tendance à parler de start-up lorsqu’il s’agit d’une entreprise nouvellement créer ou alors de dire qu’il s’agite des deux notions identiques, mais la réalité en est autre.Une nouvelle entreprise  n’est pas forcement une start-up, car c’est son degré de croissance qui permet de déterminer s’il est question d’une start-up ou non.

D’apres Paul Graham investisseur bien connu en capital risque, « Une start-up est une entreprise conçue pour croître rapidement .une entreprise nouvellement créée n’est pas nécessairement une start-up. Il n’est pas nécessaire de travailler sur un concept technologique, de prendre du capital de risque, ou d’avoir une stratégie de “sortie”. La seule chose essentielle est la croissance. Tous les autres concepts associés aux start-ups découlent de la croissance »

L’idée de start-up se verrait par exemple attribuer à AFRIBABA  publiant de petites annonces gratuites parce qu’il crée quelque chose de profitable à un grand marché c’est à  dire il peut servir plus de 10000 personnes à travers le monde pour croître de façon exponentielle, en plus, il totalement centré sur les nouvelles technologies de l’Information et de la communication puisque toutes ses annonces gratuit se font uniquement sur son site web .

Par contre,on ne saurait dire pareille chose quand il s’agit par exemple d’un restaurant puisqu’il n’est pas conçu pour croître rapidement et qui n’à pratiquement pas grand-chose à voir avec les nouvelles TIC,aussi  il n’a pas besoin de toucher tout un monde.

Vu sous l’angle des objectifs à atteindre par exemple,tandis qu’une start-up aura pour objectif de se trouver un mode de revenu qui lui est adapté, une entreprise quant elle cherchera plutôt à élargir sa clientèle cible.

Aujourd’hui, beaucoup après avoir mis sur pied un entreprise exerçant dans le domaine du développement des applications orientées mobiles se disent start-up ;là encore  on notera que start-up et internet ne vont pas forcément  de paires, parce ce que cela reviendrait à associer les deux termes qui sont pourtant distincts.

En clair, on parlerait de start-up lorsqu’ il s’agit comme le souligne très bien l’Office québécois de la langue française (OQLF) d’ « entreprise Internet en démarrage », « entreprise en démarrage », « jeune pousse » « jeune entreprise Internet », « jeune entreprise » ou « entreprise nouvelle ».