Faure GnassingbéAu pouvoir depuis 2005 et réélu en 2015, la victoire de Faure Gnassingbé à la présidentielle 2015 de Togo a été confirmée par la Cour constitutionnelle ce dimanche 03 mai. A 49 ans, le président entame cette année son troisième mandat avec 58,77% de voix contre 35,19% pour son principal adversaire Jean-Pierre Fabre.

Dénonciation de l’opposition contre la victoire du président

Les résultats de l’élection présidentielle sont définitifs et sans recours. Faure Gnassingbé est proclaméJean-Pierre Fabre président de la République togolaise, a annoncé Aboudou Assouma, président de la Cour Constitutionnelle de Togo. La séance solennelle a été assistée par les dignitaires du parti au pouvoir et du gouvernement, ainsi que les diplomates accrédités auprès de la République togolaise. Malgré le rejet de l’opposition à cette victoire, l’élection était libre, transparente et crédible selon les observateurs des Nations Unies. En effet, Jean-Pierre Fabre, chef de l’opposition, conteste la décision du juge électoral. En défendant sa victoire, il a dénoncé un scrutin frauduleux et un coup de force électoral. Devant une telle dénonciation, le CAP 2015 (Combat pour l’alternance politique en 2015), le parti qui le soutient,  affirme avoir toutes les preuves matérielles qui prouvent ces allégations et n’a pas l’intention de déposer de recours auprès de la Cours constitutionnelle.

A propos de Faure Gnassingbé

Président de Togo depuis 2005, Faure Gnassingbé est l’un des fils de Gnassingvé Eyadéma, l’homme qui a pris les reines de Togo pendant 38 ans. Il est réélu en 2010 et s’en est sorti avec 48% des suffrages exprimés contre 46% pour son fidèle challenger Jean-Pierre Fabre. Contrairement à son père, Faure Gnassingbé est un homme moderne, habile et fin tacticien, affirme un journaliste local. Il a fait des études de gestion et finances à l’Université de Yale à Paris et a obtenu un MBA à l’Université Georges Washington aux Etats-Unis. A la mort de son père et suite à un coup d’Etat soutenu par l’armée, il est nommé président le 24 avril 2005, puis le 07 mars 2010. Cette année Faure Gnassingbé en est à son troisième mandat consécutif.

1 COMMENT

  1. Qui dit élection législative, dit toujours fraude, corruption ou autre…Bref, il est toujours un devoir pour les autorités concernés d’assurer son déroulement pour une démocratie en paix.

Comments are closed.