Muhammed buhari nigeria

De nombreux journaux du continent l’exclament, Muhammadu Buhari sera le nouveau président de la République du Nigeria. En effet, ce candidat de l’opposition et de l’APC (All Progressives Congress) dispose de 4 millions de voix d’avance sur son adversaire, Goodluck Jonathan. Une grande première dans l’histoire, ce dernier, a reconnu la victoire de son adversaire en le félicitant.

Un résultat tant attendu pour mettre de l’ordre au Nigeria

Connu comme étant le pays le plus peuplé de l’Afrique, avec près de 173 millions d’habitants, le Nigeria a longtemps attendu le résultat de l’élection présidentielle. Avant même que ceci soit annoncé officiellement, le camp de l’APC était déjà à la fête. Muhammadu Buhari a remporté au moins 25% des 24 Etats nigérians, et le dernier qu’il doit remporter c’est l’Etat de Sokoto. Bon nombre de commentaires dans la presse de la sous-région nigériane publiennt sa victoire pour éradiquer Boko Haram, mettre fin au désordre dans la gestion des affaires de l’Etat et renforcer la lutte contre la corruption. Restaurer l’image de puissance africaine qu’avait le Nigeria, tel est la première raison qui fait que la population nigériane l’ait choisi, selon le quotidien béninois « La Nouvelle Tribune ».

Un homme politique à la méthode dure

Muhammed buhariNé à Daura, au Nord du Nigeria, le 17 décembre 1942, Muhammadu Buhari est à la tête d’une junte militaire et un candidat de l’APC. Il est issu d’une famille nombreuse, le dernier d’une fratrie de 23 enfants, s’est marié deux fois et a eu dix enfants. Très jeune, il a rejoint l’armée en 1961, à l’âge de 19 ans, a suivi plusieurs années de perfectionnement en Grande-Bretagne et a gravi des échelons pour devenir un officier général des forces armées nigérianes en 1980. Pour rappel, Muhammadu Buhari a déjà fait un bref passage au pouvoir entre 1983 et 1985, mais a été chassé du pouvoir pour une présumée intransigeance rigoriste. Il a également participé à un coup d’Etat en 1966, une action menée par le lieutenant-colonel Murtala Muhammed pendant le régime d’Aguiyi Ironsi.

1 COMMENT

  1. Je ne suis pas très fan de politique, mais je peux quand même dire que celui-là est capable de ramener le changement au Nigeria.

Comments are closed.