Michel Kafando Burkina Faso

La désignation de Michel Kafando au poste de président de la transition de Burkina Faso a été rendue officielle ce mercredi 23 septembre 2015. L’annonce a été faite lors d’un discours officiel organisé à Ouagadougou. La passation de pouvoir a été effectuée devant plusieurs chefs d’Etat mandatés issus du Nigeria, Niger, Ghana, Bénin, Sénégal et Togo.

En route pour des élections démocratiques

Michel Kafando a été réinstallé à la tête de la transition, une semaine après un coup de putsch mené par le général Gilbert Diendéré et le régiment de sécurité présidentielle (RSP). Après cette désignation, son objectif principal étant d’assurer l’organisation des élections démocratiques pour incarner la volonté du peuple souverain de Burkina Faso. En collaboration avec la Cédéao, le gouvernement de transition devra également trouver un plan de sortie de crise, des réponses à propos de l’amnistie des putschistes, ainsi que la participation des anciens pro-Compaoré aux prochaines élections. Dans l’attente de leur décision, la tension règne auprès d’un millier de personnes qui se sont réunies pour lutter contre cette réintégration et l’amnistie des partisans au coup d’état. Aussi,

La restauration de la paix sociale

Parmi ceux qui ont également repris ses fonctions se trouve Isaac Zida, le premier ministre de transition. Le gouvernement reprend désormais son cours normal, à commencer par la restauration immédiate des institutions de la transition, selon les propos du représentant de Ban Ki-moon. Afin de préserver la paix sociale et la démocratie, les institutions légitimes et le peuple burkinabé seront soutenus par les Nations Unies. Pour rappel, les élections ont été prévues initialement pour le 11 octobre prochain. Malgré le report de quelques semaines évoqué par le Premier ministre Zida, le gouvernement reste déterminé sur ses décisions et continue à poursuivre ce qui a été prévu.