Moustapha Ben Barka, l’ancien ministre chargé de l’industrie et de la promotion des investissements au Mali vient d’être promu en qualité de Secrétaire général adjoint de la Présidence pour succéder Seydou Nourou Keïta parti en retraite le 31 janvier dernier. L’ex-ministre travaillera sous la supervision directe du ministre secrétaire général de la présidence. Sa nomination a pourtant créé certain controverse au niveau de la classe politique malienne, pour la simple raison qui l’accuse d’être le principal négociateur dans la procédure d’achat de l’avion présidentiel.

moustapha ben barka

Un jeune économiste au sein du gouvernement

Il n’y a pas encore longtemps, Moustapha Ben Barka a été nommé ministre de l’industrie et de la promotion des investissements. Et très récemment, cet ancien cadre de BMCE Bank vient aussi de remplacer le Secrétaire général adjoint retraité Seydou Nourou Keïta.  Il a tout juste 38 ans, ce père de famille de deux enfants avait déjà devant lui une carrière professionnelle bien tracée. Né à Paris le 10 septembre 1977, il a fréquenté de bonnes écoles dans sa jeunesse, à Bamako, Dakar et a finit par s’envoler jusqu’au Canada où il a obtenu son certificat d’études supérieures en Management, son MBA en services financiers, un Graduate certificate en trésorerie et enfin un Bachelor en finance et commerce international.

Historique professionnel

Moustapha Ben Barka a fait ses débuts à la Banque nationale du Canada, entre 2000 et 2004, en tant qu’analyste de produits dérivés, trésorerie et marchés financiers. En 2004 et 2005, il a été promu de son poste pour être analyste sénior en charge de l’amélioration continue optima, trésorerie et marchés financiers. Pour finir sa carrière au sein de la Banque nationale du Canada, Moustapha est devenu vérificateur en trésorerie et marchés financiers. Il a rejoint ensuite, en 2007, le Groupe FinanceCom International Sénégal en qualité de Manager-Investment Banking, puis devenu en 2012 le Directeur Blackpearl finance avant d’être nommé en qualité de ministre délégué auprès du ministre de l’Econpmie et des Finances et chargé de la promotion des investissements et de l’initiative privée.

1 COMMENT

  1. Malgré les critiques sur lui, je suis quand même surprise par son enthousiasme et son dynamisme vu son si jeune âge dans le domaine.

Comments are closed.