Sunday, June 16, 2024
HomeNewsLes trois startups africaines choisies pour participer à l’ITU Telecom Word 2014...

Les trois startups africaines choisies pour participer à l’ITU Telecom Word 2014 à Doha

uit Depuis 2010, l’UIT (Union international des télécommunications) organise chaque année un concours pour jeunes innovateurs ciblant les jeunes inventeurs et techno-entrepreneurs du monde entier, âgés de 18 à 30 ans. La quatrième édition se tiendra ce mois-ci où trois startups africaines ont été choisies pour présenter et promouvoir les innovations TIC en Afrique. Le concours aura lieu à Doha au Qatar et sera reparti en quatre défis. Ceux qui remporteront le concours vont participer à un atelier de développement des compétences d’entrepreneur, et auront également l’opportunité de s’entretenir avec des acteurs TIC pour parler et présenter leurs projets.

Les startups africaines primées

Trois startups africaines ont été relevées par l’UIT parmi les 822 jeunes venant de 99 pays dont : TeleMuseum, Incept et Connected Eco. TeleMuseum est une start-up fondée par Lorna Okeng de l’Ouganda et spécialisée en musée virtuel pour la préservation et la numérisation des contenus locaux africains tels que les traditions orales, la culture et le cinéma. Quant à Incept, c’est une application créée par Safouan Ben Jha en Tunisie, et destinée aux musées et aux sites historiques. Elles ont été choisies pour participer au premier défi qui est le « Contenus numériques locaux ». Pour ce qui est du Connected Eco, sélectionné pour le 4è défi « « L’internet des objets », c’est un capteur solaire fournissant une analyse en temps réel de l’état des sols et les besoins d’irrigation. Elle sera présentée par Fatoumata Kebe du Mali.

Déroulement du concours

 Le concours ITU Telecom Word 2014 se reparti en quatre défis, à savoir les « Contenus numériques locaux » en partenariat avec l’Ooredoo, « Technologies à code source ouvert au service de la gestion des catastrophes », « Villes intelligentes et changements climatiques » en partenariat avec l’OMS, et enfin « L’internet des objets » sous l’appui de l’initiative IoT de l’IEEE. Pendant le concours, les jeunes innovateurs vont participer à des ateliers de formations pratiques et à un programme de sessions de mentorat individuelles pour présenter leurs travaux.

RELATED ARTICLES

1 COMMENT

  1. Je pense que ceci est une belle opportunité pour les jeunes africains pour donner une nouvelle image de l’Afrique 🙂

Comments are closed.

- Advertisment -

Most Popular