Connu sous le nom de ALA, l’African Leadership Académy est un organisme à but non lucratif crée en 2008 par un groupe de personnes spécialisées dans le milieu des affaires. ALA est en quelque sorte un lycée panafricain de standing international situé à Johannesburg. L’académie réunie les jeunes africains de 15 à 18 ans pour suivre une formation de deux ans, dont le programme est consacré pour le leadership et l’entreprenariat. Cette année, 12 étudiants venus de Kenya, de Ghana, d’Afrique du Sud, et dans d’autres pays d’Afrique ont été retenus en final. Parmi eux, on retrouve le jeune Togolais Sam Kodo.

Quel est le but de ALA ?

 Former les jeunes lycéens pour devenir les leaders de demain et futures élites africaines, tel est le premier objectif de l’académie africaine de leadership. Les initiateurs de ce programme sont surtout en quête des élèves ayant un fort potentiel et surtout l’envie de participer au développement économique de son continent, la mère Afrique. Durant la première année de la formation, ALA a donné une chance à 100 élèves venus de partout à travers le continent, par le biais de 2000 établissements du Kenya, Maroc, Sénégal, Afrique du Sud et bien d’autres encore. Outre la formation, l’institution propose des bourses études aux candidats sélectionnés, selon Fred Swaniker un membre de la direction. La formation est composée d’échanges culturels, histoire et géographie de l’Afrique, de danse, mais surtout d’une formation en leadership et entreprenariat.

Sam Kodo, le finaliste du Prix Anzisha

 Sama Kodo, un jeune togolais de 22 ans, a été élu parmi les finalistes par l’African Leadership Academy et The MasterCard Foundation. Talentueux et ambitieux, Sam a fait ses premières inventions à l’âge de 8 ans avec la construction de robots. Il est actuellement à la tête du Low cost-Computer (LC-COM), une petite entreprise spécialisée dans la fabrication d’ordinateurs et de vente de matériel informatique à des prix abordables. Le jeune entrepreneur emploie aujourd’hui 6 techniciens et prévoit déjà de développer sa petite entreprise et ses activités non seulement dans tout le Togo, mais aussi dans ses pays voisins.

1 COMMENT

  1. J’encourage vivement les initiatives comme celle-ci! Bonne chance pour les leaders de demain

Comments are closed.