Monday, July 15, 2024
HomeAfriqueLes ambitions folles de la chine

Les ambitions folles de la chine

La chine a vraiment des ambitions démesurées et ne les cache pas du tout. Le régime rêve d’avoir sa propre encyclopédie officielle en ligne.

C’est une mesure que voudrait bien prendre le gouvernement pour tenter de cadrer la diffusion de différentes informations qui émanent de leur pays. Une plate forme spéciale dédiée à l’état et qui selon les rumeurs, marquerait une certaine rupture et collaboration avec l’encyclopédie de Jimmy Wales fondateur du Wikipedia américain.  Pour poursuivre ce rêve fou, le pays a dû mobiliser environs 20.000 chercheurs et universitaires, qui sont notamment repartis dans une centaine de disciplines afin de pouvoir participer de manière efficace à la collecte et au traitement des différentes données qui seront recueillies.

Le projet est dirigé par le président de distribution de livres et de périodiques de chine Yang Muzhi qui souhaite notamment bâtir un grand empire culturel du pays. Même si par ailleurs, les autorités elles parlent d’une certaine volonté de vouloir renforcer le contrôle de leurs activités sur le net. Le projet avait déjà été approuvé depuis 2011 et une maquette semblable à un imprimé des années 93 avait d’or et déjà été présentée. Cela permettra donc d’une quantité assez considérable d’articles (un peu plus de 300.000 pouvant contenir jusqu’à 1000mots chacun) dès son lancement. Sous la houlette du China Publishing Group étatique, l’encyclopédie « doit avoir des caractéristiques chinoises », et faire office de « symbole du développement culturel et technologique du pays ».

 Un projet vraiment gigantesque de contrôle de l’information et conforme à la pratique perpétuée de censure d’Etat. Officiellement, la Chine compte 720 millions d’internautes, ce qui en fait le plus grand marché en termes d’accès. Mais certains sites internet surtout d’origine américaine comme Facebook, Twitter ou encore Youtube sont difficilement accessible à l’intérieur du pays même si les plus rusés réussissent des fois à contourner ces barrières. Et Wikipedia n’échappe pas à cette censure. Les chinois ont peut être la possibilité de lire des articles relatifs aux domaines comme les sciences, la technologie et autres l’informatique ; mais certaines recherches sont limités et ne donnent pas assez d’informations voire même l’accès aux résultats de recherche comme   « Dalaï-lama » ou « Xi Jinping » (nom du Président chinois) ne permettent pas d’accéder à l’encyclopédie universelle.  Certes il existe d’autres solutions alternatives comme Qihoo 360 et Baidu Baike, mais ces dernières sont un peu limitées et ne sauraient

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular