La création d’entreprises est aujourd’hui monnaie courante au sein du continent Africain avec certains avantages tels que la création d’emploi. Seulement, une analyse plus approfondie permet d’entrevoir que celles-ci se trouvent marginaliser quant au soutient financier.

Soutient pour les start-up Africaines
Soutient pour les start-up Africaines

De ce fait, deux entreprises dont la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Banque Européenne d’Investissement (BEI) ont prit une initiative appelé Boost Africa dont l’objectif est d’accompagner la création et l’émergence des start-up au sein du continent. C’est ce que démontre les propos des deux institutions au cours d’un communiqué à savoir:

“Cette initiative contribuera à renforcer l’essor en Afrique d’un écosystème d’entreprise efficace, en soutenant, de façon durable et économiquement viable, les étapes  les plus précoces et les plus risquées de la chaîne de valeur entrepreunariale”.

Boost Africa prévoit de soutenir près de 1500 jeunes entreprises et PME en Afrique avec un budget de 150 millions en plus d’un milliard d’euros supplémentaire prévu; par conséquent, il sera question pour ces star-tup de bénéficier de la constitution d’un programme qui permet d’amorcer leur dépense d’une part, une assistance technique d’autre part, ainsi qu’un soutient entrepreunarial permettant de favoriser l’innovation, l’incubation et l’encadrement des projets porteurs.

Selon les experts, il s’agit d’un projet conçu à point nommé pour la progression de l’économie en Afrique menée par les deux institution qui, espérons le, ferra la part belle des start-up sur le continent.