CotonAlors que la Côte d’Ivoire occupe déjà la première place en tant que producteur mondial de cacao, il veut encore devenir le premier producteur africain de coton. Si les 450 000 tonnes qu’ils produiront cette année 2014-2015 ne rencontrent aucun problème, ce pays ne sera peut être plus le troisième producteur d’Afrique dans quelques années.

Sur la bonne voie

D’après Adaman Coulibaly, le Directeur général adjoint du Conseil du coton et de l’anacarde, chargé de la filière cotonnière, ils prévoient produire jusqu’à 450 000 tonnes de coton en Côte d’Ivoire. Ce chiffre a été dévoilé vers la fin du mois de janvier 2015 à Bouaké au nord. Avec 400 000 tonnes de production pour la période 2013-2014, ce pays a actuellement tous les clés en main pour parvenir à ses fins, c’est-à-dire devenir le premier producteur africain de coton d’ici 2020.

Coton CIÊtre en 3ème place ne suffit plus

Lors d’un atelier sur la gestion et le contrôle de la qualité du coton ivoirien, Adaman Coulibaly a précisé que pour l’horizon 2018-2020, la Côte d’Ivoire ambitionne d’arriver à une production cotonnière de 600 000 tonnes. Il poursuit : « Nous sommes aujourd’hui le troisième producteur de coton graine en Afrique, au sud du Sahara, derrière le Burkina Faso et le Mali, mais nous sommes à pied d’œuvre pour nous mettre au même niveau que ces pays, et pourquoi pas prendre la tête de la production cotonnière ».