Karamba DiabiKaramba Diabi est souvent qualifié comme chimiste et politicien allemand, mais au fond, c’est un sénégalais, qui bénéficie d’un titre privilégié, en tant que premier homme de loi noir en Allemagne.

Son parcours

C’est l’histoire d’un jeune homme qui a obtenu son baccalauréat il y a trente ans au Sénégal et qui est premier député noir d’Allemagne. C’est en 1984 qu’il y déménageait pour étudier la biologie. Karamba Diabi est né en 1961 dans le village de Marsassoum, en Casamance. A l’époque, tout le monde connait la réputation d’un noir, et surtout seul, au milieu d’un peuple blanc. D’ailleurs, il a obtenu sa bourse par chance et ne savait rien de la langue allemande, ni la culture germanique. On peut dire que la politique était son domaine : il était porte-parole des étudiants grévistes de Dakar,  et porte-parole des étudiants étrangers de son université dans les années 90. Diabi a donc dû lutter pendant des années pour s’intégrer et pour gagner la confiance de ses voisins. Il a commencé comme conseiller municipal à Halle où il débarquait pour la première fois. En 1990, on l’a agressé physiquement à cause de sa couleur de peau.  Avec les années, il a fini par acquérir la nationalité allemande en 2001 et s’est marié avec une Allemande.

Karamba DiabyUn poste qui va tout changer

51 ans, il se présentait donc comme candidat du Parti social-démocrate (SPD) aux législatives du 22 septembre, dans la région orientale de Saxe-Anhalt, l’un des seize länder d’Allemagne. Même si tout le monde savait déjà que la chance d’être élu était plus que probable pour lui, être le premier noir à siéger au Bundestag, le Parlement allemand va changer grande chose pour lui, notamment sur le plan xénophobie. Il a même confié pendant une interview : « «J’aimerais être jugé sur mes compétences et mon expérience plutôt que sur ma couleur de peau». Actuellement, il figure en troisième position sur la liste du Parti social-démocrate (SPD) en Saxe-Anhalt.