Friday, June 21, 2024
HomeNewsJumia, la start-up nigérienne fêtera son premier anniversaire

Jumia, la start-up nigérienne fêtera son premier anniversaire

jumia logoAprès le premier lancement du site de vente en ligne nigérian, Jumia, on ne s’arrêtait plus de parler de lui. Cette année, la start-up nigérienne du e-commerce souffle sa première bougie. Mais comme tous les projets, les débuts ne sentaient pas toujours la rose pour ce site de e-commerce.

Déjà un an

Pour fêter son premier anniversaire, le slogan que Jumia a choisi, c’est « un an de succès ». Avant de faire appel à 450 personnes pour mener à bien l’entreprise, la start-up en ligne nigériane ne pouvait payer qu’une dizaine d’employés au début. En calculant bêtement sa stratégie, ils ont embauché au moins deux personnes par jours. Actuellement, Jumia c’est plus de 50 000 produits et 100 000 visiteurs par jour. On peut trouver sur le site tous les produits consommables et indispensables comme les vêtements, les appareils électroménagers, les téléphones…En un an seulement, elle est déjà classée quatrième site nigérian en terme de visite, le premier site de vente en ligne au Nigeria et le site de vente en ligne le plus la plus tendance de toutes d’Afrique.

jumiaUn retour remarquable

La start-up nigérienne doit son succès à Ghanéen Raphaël Afaedor, 36 ans et à Tunde Kehinde, 29 ans, les deux principaux fondateurs. Leur succès ? Tous les deux ont étudié à la prestigieuse université américaine d’Harvard et ont décidé de lancer ensemble un projet une fois de retour au pays : un  site de E-commerce. C’est le grand succès puisque les locaux qu’ils disposent actuellement dans un quartier chic de Lagos, la capitale du Nigeria ne pourra plus accueillir tous les employés qu’ils embaucheront d’ici quelques mois, soit 500 au total. Les deux patrons annonçaient qu’ils ont déjà un campus tout neuf de 9 000 m²  qu’ils occuperont bientôt.

L’avenir de Jumia

Lorsque Ghanéen Raphaël Afaedor et  Tunde Kehinde ont concocté le projet au début, la compagnie allemande Rocket Internet et le groupe luxembourgeois Millicom, qui sont des grandes entreprises, les ont fait confiance. Elles n’ont pas seulement cru au projet, mais l’ont financé. En ce moment, Jumia est présent au Maroc, en Égypte et en Afrique du Sud sous le nom de Zando. Mais cela ne s’arrêtera pas là. Ils envisagent aussi de conquérir Kenya et dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest. Avec 14 millions d’euros de ventes en ligne en 2012, nos deux jeunes entrepreneurs auront de quoi payer des milliers d’employés.

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular