itsaboutmyafricaSi le crowdfunding a connu un énorme succès outre-Atlantique et dans quelques pays européens comme la France, il a également assuré une entrée fulgurante en Afrique. Connu aussi sous le nom de financement participatif, ce nouveau outil de financement incite un grand nombre de particuliers ou d’internautes à s’investir dans le financement d’initiatives entrepreneuriales telles que les projets web et TIC.

Malgré l’insuffisance d’investisseurs sur le continent, nombreux sont les projets africains qui ont vu le jour et ont bénéficié du crowdfunding pour collecter le maximum de fonds pour leur croissance. Une des plateformes récemment créées est Itsaboutmyafrica, dont le but est de soutenir les projets contribuant au développement du continent.

Un système innovant de financement participatif

Créée par Kacou Thomas, Itsaboutmyafrica est la première plateforme africaine de crowdfunding destinée àcrowdfunding tous les projets africains qui s’investissent au rayonnement de l’Afrique, notamment à son environnement économique. En effet, la startup met à disposition de tous les acteurs du rayonnement du continent une plateforme en ligne leur permettant de participer à la concrétisation de différentes idées entrepreneuriales. Celle-ci permet également aux entrepreneurs de récolter le fond nécessaire pour la réalisation de leurs projets, en faisant appel à un grand nombre d’investisseurs de classes moyennes pour son financement et tester sa faisabilité.

Comment y accéder ?

Un espace solidaire est réservé dans la page d’accueil d’itsaboutmyafrica que ce soit pour participer au financement d’un projet africain, ou bien pour réunir les personnes potentielles autour.  Pour la construction d’un projet, l’entrepreneur doit remplir un formulaire lui permettant de présenter son initiative, le fond nécessaire pour sa réalisation et les contreparties, ou encore les documents annexes ou liens utiles incitant les particuliers, internautes, early-adopters ou entreprises à s’investir dans le projet. A chaque projet financé avec succès, la startup prélève une commission de 8%.