Des stylos lumière pour remplacer nos vieux stylos à encre. Voilà une bien meilleure idée qui pourra plaire aux défenseurs de la nature et de l’environnement. Avec quelques 190 millions de cartouches d’encre utilisées chaque année en Europe une telle révolution semblerait sans doute la bienvenue.  Car ce chiffre pourrait se voir considérablement réduit. Du moins, c’est cet exploit que semble vouloir mettre en œuvre des chercheurs chinois et américains qui travaillent depuis peu sur ce projet. Ces derniers proposent en effet un papier sur lequel il serait possible d’écrire et de réécrire le tout à l’aide d’un stylo à lumière ultraviolette.

Dans la revue nano letters des chercheurs présentent ainsi un nouveau matériau qui change de couleur sous l’action d’un faisceau ultraviolet. Cela permettrait donc de produire du papier qui ressemblerait à nos feuilles classiques ; à la seule différence qu’il serait possible d’écrire sur celui-ci sans avoir recours à l’encre et de plus l’on pourra l’utiliser jusqu’à 80 fois après l’avoir au préalable effacer en la portant à une température de 120 °C.

si cette révolution imaginée par la collaboration entre l’université du Shandong (Chine), l’université de Californie, à Riverside (États-Unis), et le Lawrence Berkeley National Laboratory (États-Unis) venait à être effective, cela réduirait quelques problèmes, notamment la pollution avec le recyclage des encres ; sans oublier l’énorme coût financier et environnemental que cela pourrait apaiser.