huawei & SLA fellowship

La plateforme sociale She Leads Africa et l’entreprise chinoise Huawei se sont réunies pour lancer un programme de formation pour les femmes entrepreneures africaines dans le secteur des TIC.  Cette opportunité permettra aux participantes sélectionnées de participer à une tournée d’innovation d’une semaine qui se déroulera à Shenzhen et Shanghai en Chine.

Apprendre pour bâtir son entreprise

Huawei She Leads Africa Felowship est une bourse d’études d’innovation destinée aux tops meilleurs jeunes femmes entrepreneures en technologie à travers l’Afrique. Cette opportunité est le fruit d’un partenariat entre le géant chinois de télécoms Huawei et She Leads Africa, dont le but étant d’offrir aux femmes tech africaines la chance d’expérimenter l’écosystème entrepreneurial des géants de la technologie en Chine, ainsi que d’échanger et développer des relations avec les investisseurs ou compagnies souhaitant investir ou lancer un business en Afrique. A travers ce programme, ces jeunes femmes apprendront les techniques nécessaires pour développer leurs startups et bâtir une grande entreprise, a annoncé Yasmin-Belo-Osagie, co-fondatrice de She Leads Africa. Pour rappel, cette bourse d’études est la deuxième collaboration entre les deux partenaires. Sachant que Huawei était déjà le sponsor principal de l’Entrepreneur Showcase de She Leads Africa en septembre 2014.

Ouverture des candidatures

She Leads Africa et Huawei viennent de lancer l’appel à candidature pour la bourse d’études d’innovation TIC et qui prendra fin le 30 avril 2015. Le programme est destiné aux femmes âgées de 18 à 40 ans et ayant une startup basée en Afrique et spécialisée dans les TIC. Les jeunes femmes entrepreneures sélectionnées commenceront la formation au siège social de Huawei à Shenzhen où elles feront une visite guidée qui s’étalera sur tout le vaste complexe de l’entreprise. Elles prendront contact avec les chefs d’entreprises et auront à visiter dernières technologies du groupe. La formation se poursuivra ensuite à Shanghai pour une visite du centre de recherche et de développement de classe mondiale appartenant à Huawei.

jeunes femmes entrepreneures en afrique

1 COMMENT

  1. Un grand merci pour l’initiateur de ce programme. Il faut développer un peu plus ces genres d’initiatives pour que les jeunes femmes puissent contribuer au développement du continent.

Comments are closed.