can 2017

Face à la candidature de l’Algérie et de Ghana, la confédération africaine du football a attribué au Gabon, ce mercredi 08 avril, l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations en 2017. Le pays a déjà accueilli la finale de la CAN en 2012 avec la Guinée équatoriale, et organisera cette fois-ci et entièrement la 31è édition à la place de Libye.

Un succès pour le pays et la délégation gabonaise

Après la Guinée équatoriale en 2012, c’est maintenant le tour de Gabon d’organiser la 31è CAN, a annoncé Issa Hayatou, le président de la Confédération africaine de football (CAF), au cours d’une cérémonie officielle au Caire. Bondie de joie, la délégation gabonaise, composée de sept à huit personnes est fière d’accueillir  sur leur sol le tournoi le plus important du continent, ce qui accentue aussi la domination francophone. Si cette édition 2017 devait se dérouler en Libye, le pays a été contraint de se désister à cause des violences et de l’instabilité politique qui règne dans le pays. Selon Daniel Cousin, manager actuel de l’équipe nationale et ex-attaquant vedette gabonais, le Gabon va pouvoir rester dans la continuité de ce qu’il avait commencé à faire en 2012.

can 2017 gabon

La qualification de Gabon et les prochains hôtes

La décision de la CAF a été un vrai coup dur pour l’Algérie qui s’est inscrit pour accueillir la CAN 2017, mais malgré leur dossier solide, le pays n’a pas pu organiser la compétition continentale depuis 1990. Ghana, quant à lui, faisait alors figure favori pour sa stabilité. Mais, malgré leurs sérieux atouts, la CAF a plutôt choisi le Gabon pour ses solides arguments et l’attitude bienveillante des dirigeants du foot africain. Quant aux prochaines éditions, la CAF a déjà délibéré l’attribution des trois CAN suivantes : Cameroun  en 2019, la Côte d’Ivoire en 2021 et la Guinée en 2023.

1 COMMENT

Comments are closed.