FCAK 2015La 18è édition du Festival du cinéma africain de Khouribga (FCAK) qui a démarré le 12 septembre vient de fermer ses portes avec la victoire du film marocain « L’orchestre des aveugles ». C’est un film réalisé par Mohamed Mouftakir grâce auquel il a été couronné par le Grand Prix « Ousmane Sembène ».

L’objectif du festival

Le festival du cinéma africain de Khouribga est le rendez-vous annuel de la cinématographie qui a pour but de renforcer les liens entre les cinéastes marocains et ceux de l’Afrique. Cet événement s’inscrit au développement du 7è art africain et joue un rôle majeur dans la politique culturelle du Maroc à destination de l’Afrique, selon ses organisateurs. Il a été lancé en 1977 par la Fédération nationale du Ciné-club du Maroc, mais a été interrompu en raison d’organisation et de financement. Pour relancer l’événement, une association a été créée en 1999 par des institutions gouvernementales et des délégations ministérielles du Tourisme et de la culture. Cette dernière a notamment pour but d’assurer la pérennité et l’indépendance du festival.

Rendez-vous incontournable en Afrique

Le FCAK 2015 a été rendu en international vers le début des années 1990. Son statut d’événement professionnel n’a été lancé qu’entre 2009 et 2010. Ceci est une rencontre incontournable pour les médias africains, acteurs de la cinématographie et surtout les amateurs de cinéma africain, car elle met en vedette la production et création africaines. C’est lors de cet événement que les réalisateurs du continent peuvent faire découvrir aux publics leurs dernières réalisations. La contribution des femmes est aussi mise en valeur pendant le FCAK. Cette 18è édition s’est vue la participation trois réalisatrices issues du Sénégal, du Cameroun et de l’Ethiopie. Plusieurs films se sont mis en compétition pour gagner le prix Ousmane Sembène, le prix de la meilleure interprétation masculine et le prix parallèle « Cinéphilia-Don Quichotte ».