SatellitePour déployer l’accès à internet dans les zones mal desservies par les réseaux filaires en Afrique,  Facebook a l’intention de lancer un satellite de télécommunications. Il couvrira l’Afrique subsaharienne, comme l’Afrique du Sud, Zambie, Botswana et bien d’autres encore. Il permettra aussi à la population déjà familiarisée avec les téléphones mobiles de se connecter plus facilement à internet. Ce projet est en fait un partenariat entre le géant américain des réseaux sociaux et le groupe européen Eutelsat. Le satellite, appartenant à l’Israélien Spacecom, est dénommé Amos-6.

Un satellite pour connecter efficacement l’Afrique au reste du monde

Amos-6 sera opérationnel dès 2016. Facebook l’a annoncé officiellement le lundi 5 octobre sur le compte de son fondateur dirigeant Mark Zuckerberg. Etant actuellement en cours de construction, ce projet fait partie de la plateforme Internet.org que le géant américain des réseaux sociaux élabore. Il a notamment pour nut de déployer la couverture Faecbook partout en Afrique, tout en facilitant son accès à partir des téléphones mobiles. Grâce à ce satellite geostationnaire, bon nombre de communautés africaines auront accès à un réseau internet haut débit, et ce, avec des tarifs plus abordables que le coût actuel. Selon Chris Daniels, vice-président de l’initiative Internet.org, l’Amos-6 serivra à épargner tous les obstacles qui empêchent l’Afrique de se connecter à internet.

Un projet de déploiement d’un réseau haut débit à travers le monde

Le lancement de l’Amos-6 sera assuré par le Falcon 9  de l’entreprise américaine Space X. Pour rappel, ce dernier a déjà collaboré avec Google pour soutenir le développement d’un réseau internet haut débit via un satellite. A part ce projet avec Facebook, Eutelsat prévoit également d’apporter une capacité additionnelle afin qu’un grand nombre d’Africains puisse avoir accès à internet. Il faut également rappeler que Eutelsat et ce géant américain des réseaux sociaux ne sont pas les seuls à avoir contribué au déploiement de l’internet dans le monde. D’autres géants du Net se sont déjà investis dans divers projets dans le but de connecter environ 4 milliards de personnes qui ont du mal à accéder à internet. Ceci comprend en particulier l’Afrique et d’autres pays émergents.