ElectionPour accompagner la CENI, ou la Commission électorale nationale indépendante au Burkina Faso, le Japon leur a accordé un don d’un montant 497 millions de FCFA environ. Ce sera une somme qui assurera le bon déroulement de l’organisation des élections présidentielles et législatives du 11 octobre prochain au Burkina Faso.

Le Japon s’engage à soutenir les élections

C’est Masato Futaishi, Ambassadeur extraordinaire et Plénipotentiaire du Japon au Burkina Faso lui-même qui est venu annoncer la nouvelle à Barthélémy Kéré, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). D’après lui, le Japon souhaite « réaliser le projet de renforcement des capacités logistiques de la CENI ». Ce sera une somme qui servira de « fonds de contrepartie de l’aide alimentaire pour réaliser le projet de renforcement de capacité logistique de la CENI ».

CeniAinsi, le Japon souhaite en premier lieu sécurisé le transport du matériel, des documents électoraux, du transfert des résultats du scrutin et la supervision des élections. CENI bénéficiera donc de 8 motocyclettes et de 21 véhicules de types pickup grâce à ce don. L’Ambassadeur était surtout le médiateur entre Burkina Faso et le Japon, qui sollicitent des élections présidentielles et législatives « de manière crédible et transparente ». Reste à savoir si cette somme aidera Burkina Faso à enraciner la démocratie, comme le Japon l’espérait. À ne pas oublier, que récemment, la Chine-Taiwan et la France ont eux aussi, contribué à cette élection, dont le budget total est estimé à un peu plus de 53 milliards de francs FCFA.