Sunday, July 14, 2024
HomeAfriqueEcobank se retire de certains marchés.

Ecobank se retire de certains marchés.

Ecobank Transnational Incorporated (ETI) plus connue sous le nom simplifié d’Ecobank est une banque panafricaine fondée au Togo en 1985. Elle est présente dans 36 pays d’Afrique, continent qui constitue sa cible principale. Ses principaux actionnaires sont : Qatar National Bank, Nedbank et le fonds sud africain Public Investment Corporation. Cotée sur les bourses d’Abidjan, Lagos et Accra, elle est la deuxième plus grande banque d’Afrique, derrière la banque sud-africaine Standard Bank. En 1995, Ecobank signe ses premiers accords avec le grand Groupe de tranfert d’argent et de change de devises Western Union. Son arrivée sur les terres camerounaises se fera en 2001. E dans cette marche de progression, le Groupe fera de nombreuses acquisitions et rachats parmi lesquelles : la Banque nigériane Oceanic Bank, la Banque ghanéenne Trust Bank toutes en 2011.

Les motivations.

Toutefois, malgré ces acquisitions, en 2013, Ecobank connait une crise de gouvernance avec le renvoi de Thierry Tanoh, le Directeur Général du Groupe. Ce qui annonçait le début d’un bras de fer entre les deux parties. Dans la même mouvance, le Directeur Général actuel du Groupe Emmanuel Ikazoboh annonce qu’il pourrait se débarrasser de certaines de ses filiales peu rentables et se concentrer sur les marchés les plus prometteurs. Avec une réexamination plus approfondie  des processus d’affaires (modèles d’affaires) et des marchés que représente chaque pays.  En effet, la banque classe les 36 marchés où elle opère en trois catégories en fonction de leur potentiel. «Nous allons évaluer l’intérêt de la poursuite de nos opérations dans les marchés les moins prometteurs», a-t-il ajouté, indiquant que des décisions devraient être prises dans les mois à venir. Les cibles les plus connues et les plus pressenties sont certains petits marchés en Afrique de l’Est et Centrale ; ainsi que d’autres marchés qui ne présentent pas un grand potentiel tel que Sao Tomé-et-Principe. Par contre, le groupe envisage d’augmenter ses parts de marché au Nigeria et au Kenya et espère profiter davantage de la croissance économique rapide qu’enregistre le Rwanda. En plus des projets d’expansion du groupe en Afrique australe et en Afrique du Nord.

Enfin l’on pourrait logiquement estimer que le changement de modèle d’affaires d’Ecobank est essentiellement motivé par la détérioration des principaux indicateurs financiers du groupe (Bénéfice avant impôts, Résultat net…).

RELATED ARTICLES
- Advertisment -

Most Popular