L’année prochaine se tiendra l’élection du futur président de la Banque Africaine de Développement ou BAD. Le groupe est actuellement dirigé par Donald Kaberuka, un économiste rwandais élu en juillet 2005. Réélu en 2010, le président Kaberuka finira son mandat en mai 2015. Il sera donc remplacé par une autre personnalité africaine, dont l’élection se déroulera le 28 mai 2015. Parmi les futurs candidats, on retrouve Cristina Duarte, ministre actuelle des Finances et du Plan du Cap Vert.

La BAD et ses principales missions en Afrique

Située à Abidjan, en Côte d’Ivoire, BAD ou Banque Africaine de Développement est une banque multinationale fondée par Vincent James. Elle a vu le jour vers l’année 1964 par une vingtaine de gouvernements africains et a pour mission principale la promotion du secteur économique et social de ses états membres. Composée aujourd’hui de 78 Etats, BAD célèbre cette année son 50è anniversaire et projette déjà d’anticiper les chemins à parcourir pour les années suivantes. Un des importants événements que la multinationale procédera l’année prochaine est l’élection du futur président.

Les motivations de Cristina Duarte pour la présidence de la BAD

50 ans d’existence déjà et un demi-siècle d’assistance auprès de nombreux pays d’Afrique, la BAD vit actuellement au rythme de la course au futur président. L’appel à la candidature a déjà commencé, et selon les sources, la clôture de la réception des dossiers prendra fin le 30 janvier 2015. Cristina Duarte, une candidate Cap-Verdienne, figure parmi les candidats à la présidence de la BAD. Avec ambition, elle évoque ses motivations à la présidence qui est d’aider l’Afrique à réaliser ses objectifs les plus difficiles et d’affronter ses futurs défis. C’est avec sureté que Cristina Duarte affirme que la BAD puisse devenir le principal levier de l’Afrique, afin que ce dernier puisse promouvoir son développement économique.