élection cote d'ivoire

Pour favoriser un scrutin électoral transparent et apaisé en Côte d’Ivoire, pour l’élection présidentielle 2015, six applications « Open source » ont été présentées par l’ONG américaine NDI (National democratic Institute) et l’ONG ivoirienne Akendewa. Etant une vraie source d’inspiration pour le travail du NDI, ces applications visent à mieux contrôler et améliorer  le processus de l’élection.

Un programme d’appui aux processus électoraux

C’est à travers un hackaton, en partenariat avec Akendewa, que l’organisation non gouvernementale NID a développé six propositions d’applications web à Abidjan. Ces innovations font partie de leur programme d’appui aux processus électoraux et pour faire participer les citoyens à la démocratie. Pour le renforcement et le développement de la démocratie à travers le monde, cette ONG américaine fait appel à un réseau mondial d’experts volontaires et collabore avec les partisans de la démocratie pour promouvoir l’action des organisations politiques et civiles en matière d’élection. Quant à l’élection présidentielle 2015 en Côte d’Ivoire, NDI a pour mission de soutenir les efforts de réforme électorale des ivoiriens, conduisant à une élection paisible et crédible.

cote d'ivoire élection présidentielle 2015

Six initiatives pour une création d’environnement favorable à la bonne gouvernance

Les applications web présentées par NID et Akendewa sont constituées par Mon vote, une application destinée à prendre en compte toutes les étapes du processus électoral. Vient ensuite le Djaman qui a pour but de lutter contre la désinformation à travers les réseaux sociaux. Les autres applications sont Livelect servant de convertisseur de données graphiques ; Kouman qui est une plateforme de sondages sur les questions électorales ; Attoumgblan permettant la géolocalisation des bureaux de vote ; et enfin, le Serveur vocal interactif en langues locales qui favorise la promotion de l’éducation civique pour les illettrés. En définitive, l’ONG américaine ont procédé à ces initiatives pour la création d’un environnement favorable à la bonne gouvernance, ainsi qu’un un scrutin électorale transparent et apaisé.