reggae
Le 9 au 12 avril 2015, se tiendra l’ « Abi Reggae », le grand festival mondial du reggae au Palais de la Culture de Treichville  à Abidjan. Organisé pour la première fois en Côte d’Ivoire, c’est un événement international organisé par l’Ong Abi pendant lequel plusieurs thèmes seront entamés, à savoir le rastafarisme, le panafricanisme, l’exode et le reggae ivoirien.

L’engouement pour reggae

La Côte d’Ivoire, comptant plus de 25 millions d’habitants, est un pays d’Afrique où le rastafarisme et le reggae sont de véritable engouement. Malgré les préjugés, incluant la condamnation des rastas à vivre au ban de la société, leurs dreadlocks qui inspirent la méfiance, le reggae est devenu pour eux une véritable façon de concevoir la vie, a affrimé Ras Julian, un ambassadeur des rastas de Côte d’Ivoire auprès de l’Union africaine et des pays francophones. Ainsi, pour le respect de leurs droits et pour rendre hommage à l’action des grands hommes de l’histoire panafricaine tels que Bob Marley ou Marcus Garvey, une grande initiative a été prise, celle d’organiser un festival de Reggae dans le sol ivoirien.

Abi reggae

Les objectifs d’Abi Reggae

L’Abidjan est connu en tant que capitale économique ivoirienne, et bientôt la capitale africaine du Reggae, surnommé la nouvelle « Zion City ». En attendant le 8è festival de musiques urbaines d’Anoumabo en fin avril, la capitale ivoirienne accueillera la première édition du festival international de reggae. C’est un événement soutenu par le gouvernement ivoirien, lancé par Moussa Dosso, ministre d’Etat et opérateur culturel en Côte d’Ivoire. Selon les organisateurs, Abi Reggae vise à faire de l’Abidjan la troisième capitale mondiale du reggae après Kingston en Jamaïque et Londres en Grande-Bretagne. L’événement se verra la participation de stars internationales telles que le célèbre Alpha Blondy, Kojo Antwi, Third World, ou encore Ky-Mani Marley.

1 COMMENT

  1. En Côte d’Ivoire, le reggae est plus qu’une passion. C’est une musique nationale.

Comments are closed.